Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

10 méthodes pour payer moins d’impôt

Economiser de l’argent et en dépenser! Cela semble contradictoire. Pourtant, certaines dépenses permettent bel et bien de bénéficier d’une réduction ou d’un crédit d'impôt. Tour d’horizon.

(mon argent) - Comme son nom l’indique, la réduction d’impôt permet de diminuer le montant des impôts à payer. Le montant de cette réduction est déduit des impôts dus. C’est évidemment moins réjouissant si vous ne payez que très peu d'impôts, voire pas du tout. Le cas échéant en effet, la réduction d’impôts est perdue car vous ne pouvez pas la reporter à l’exercice suivant.

1. Epargne-pension

Cette année, vous pouvez déduire au maximum 810 euros par personne. Les époux ou cohabitants légaux qui cotisent pour une épargne-pension ont chacun droit à une réduction d’impôt à hauteur de minimum 30% et maximum 40% du montant déclaré.

2. Parts de l’employeur

Cette réduction d’impôt ne peut être cumulée à l’épargne-pension. La réduction d'impôt s’élève au minimum à 30% et au maximum à 40% du montant dépensé. Ce dernier est cependant plafonné à 650 euros par époux/cohabitant légal en cas de déclaration commune.

3. Chèques ALE

Le plafond est fixé à 2.360 euros par contribuable pour les chèques ALE et titres-services ensemble. La réduction d'impôt est calculée au taux d’imposition moyen spécial et varie entre 30 et 40%. Si le taux d’imposition moyen spécial de l’un des partenaires est inférieur à 40%, mieux vaut demander à établir les chèques au nom du partenaire qui bénéficie des revenus les plus élevés de manière à bénéficier de la réduction d'impôt la plus importante.

4. Titres-services

Le plafond de dépenses donnant droit à la réduction d'impôt a été fixé à 2.360 euros pour les chèques ALE et les titres- services ensemble. Cette réduction d’impôts est valable par contribuable et donc par époux ou cohabitant légal. Si vous avez acheté des chèques ALE et des titres-services pour un montant total supérieur à 2.360 euros, l’administration procédera au calcul le plus avantageux.

5. Dépenses en vue d’économiser l’énergie

Seuls certains investissements donnent droit à un avantage fiscal. De plus, les travaux effectués doivent répondre à diverses exigences techniques. Ceux qui entrent en ligne de compte sont:

  • le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière à condensation, une chaudière au bois, une installation avec pompe à chaleur ou avec un système de micro-cogénération;
  • l'entretien d’une chaudière. Les réparations, elles, ne donnent pas droit à une réduction d’impôt;
  • l'installation d’un système de chauffage de l’eau sanitaire par l’énergie solaire;
  • l'installation de panneaux photovoltaïques pour transformer l'énergie solaire en énergie électrique. Si l’énergie générée n’est utilisée que pour votre logement, les panneaux solaires ne doi vent pas nécessairement être posés sur votre habitation;
  • tout autre dispositif de production d’énergie géothermique;
  • le double vitrage, y compris le châssis s’il est remplacé;
  • l’isolation du toit;
  • le placement d’une régulation à une installation de chauffage central au moyen de vannes thermostatiques ou d’un thermostat d'ambiance à horloge;
  • l'audit énergétique d'une habitation. Ces investissements peuvent concerner une maison neuve ou existante. Seuls l'entretien et le remplacement des anciennes chaudières et l'audit énergétique sont réservés aux maisons existantes.


Vous devez calculer vous-même le montant de la réduction d'impôt, égale à 40% de votre facture (TVA comprise). Le cas échéant, vous devrez limiter ce montant au plafond appliqué par habitation. Pour l'exercice d'imposition 2008, il est fixé à 2.600 euros. Pour les investissements en énergie solaire, une majoration de 780 euros est appliquée, pour autant qu'il s'agisse d'un chauffe-eau solaire ou de panneaux photovoltaïques. Ainsi, si vous faites remplacer la chaudière de votre maison familiale et que vous faites placer du double vitrage dans votre seconde résidence, vous avez droit à deux fois 2.600 euros, soit 5.200 euros au total.

6. Maison passive

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une maison sans chauffage traditionnel, c’est une bonne nouvelle pour votre facture d’énergie et aussi pour vos impôts, que vous pouvez alléger au cours des dix prochaines années. La réduction d'impôt pour une maison passive pour cette année d'imposition s'élève à 780 euros par habitation.

7. Voiture propre

Si vous avez acheté une voiture propre dans le courant du premier semestre de l’année 2007, vous avez droit à une réduction d’impôt que vous devez demander via votre déclaration fiscale. Cette réduction s’applique aux véhicules qui répondent aux normes CO2.

En outre, depuis le 1er janvier 2007, vous bénéficiez d'une réduction d'impôt sur certaines voitures diesel équipées d'un filtre à particules. Là encore, la réduction d'impôt a été convertie, à partir du 1er juillet 2007, en une réduction «en espèces sonnantes et trébuchantes» sur votre facture d'achat.

Les véhicules émettant maximum 115 grammes de CO2 par kilomètre sont considérés comme «propres». Le montant de la réduction (d’impôt) dépend du niveau d’émissions. Pour l’achat d’une voiture neuve émettant moins de 105 grammes de CO2 par kilomètre, vous bénéficiez d’une réduction (d’impôt) de 15% du prix d’achat. Le prix d’achat correspond au prix effectivement payé, après déduction des éventuelles réductions accordées par le vendeur. Il s’agit du prix TVA comprise. La réduction est plafonnée à 4.270 euros (exercice d'imposition 2008). Pour une voiture neuve émettant entre 105 et 115 grammes de CO2 par kilomètre, la réduction (d'impôt) est de 3%. La réduction maximale est fixée à 800 euros.

8. Habitation en zone urbaine d'action positive

Si vous rénovez une habitation située dans une zone urbaine d’action positive des grandes villes, vous pouvez bénéficier d’une réduction d'impôt correspondant à 15% des dépenses consenties dans le courant de l'année 2007 avec un maximum de 650 euros par habitation par an.

9. Dépenses pour la protection contre le vol et l’incendie

La sécurité est importante, y compris dans votre maison. À partir de l’exercice d'imposition 2008, les dépenses de sécurisation d’une habitation contre le vol ou l’incendie donnent droit à une réduction d’impôt.

10. Crédit d'impôt pour l’achat d’un package «Internet pour tous»

Si vous avez acheté entre le 1er janvier 2007 et le 18 avril 2007 un package «Internet pour tous», vous aurez droit à un crédit d'impôts. Le crédit d'impôt correspond à 21% de la valeur d'achat du package (hors TVA) avec un maximum par contribuable de 147,5 euros pour un PC fixe et 172 euros pour un portable. Ce crédit d’impôt est cependant imputable sur l’impôt dû. Le solde éventuel est même remboursable pour autant qu'il soit supérieur à 2,50 euros.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés