Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

8 manières d'alléger votre facture fiscale 2018

Pour optimaliser votre déclaration fiscale en 2018, c’est en 2017 qu’il faut agir. Il n’est donc pas trop tard pour effectuer des dépenses déductibles et pour vous organiser (enfants à charge, déménagement, cohabitation légale, etc.) de la manière la plus opportune!
©Photo News

C’est bientôt la fin de l’année. Il vous reste donc quelques jours pour effectuer des dépenses déductibles qui allégeront votre facture fiscale de 2018.

1) L’épargne-pension

Cette année, vous pouvez verser un maximum de 940 euros dans votre fonds d’épargne-pension ou dans votre assurance épargne-pension.

Avantage en 2018: la réduction s’élève à 30%, soit 282 euros si vous versez le maximum.

2) Les frais de garde d’enfants

 Il est temps de payer vos factures de crèche ou des stages que vos enfants ont effectués pendant l’année si ce n’est encore fait… Empressez-vous ainsi de payer la facture des stages qu’ils effectueront pendant les vacances de Noël. Si vous attendez 2018 pour payer, vous devrez patienter un an de plus pour bénéficier de la réduction fiscale.

Avantage en 2018: vous pouvez déclarer un montant plafonné à 11,20 euros par jour et par enfant. Le montant total bénéficie d’une réduction d’impôts de 45%. L’avantage fiscal peut donc atteindre 5,04 euros net par enfant et par jour de garde.

3) Les titres-services

210,06
En commandant un maximum de titres-services, vous pouvez obtenir un avantage fiscal de 210 euros à Bruxelles. Les titres-services sont valables 8 mois

Si vous faites appel à une aide ménagère que vous rémunérez via des titres-services, achetez-en un maximum pour profiter plus rapidement de la réduction d’impôt.

Attention, le nombre de chèques déductibles est plafonné, et les plafonds (ainsi que la déductibilité fiscale) varient selon les Régions. Dans tous les cas, les deux conjoints peuvent chacun bénéficier de l’avantage fiscal.

Certains choix, notamment familiaux, peuvent aussi avoir un impact positif sur vos impôts. Pensez par exemple à ceci:


1) Si vous envisagez d’emménager dans les semaines qui viennent dans votre nouvelle construction bientôt prête à être habitée, pourquoi ne pas retarder votre emménagement de quelques semaines pour éviter le paiement du précompte immobilier? De fait, le précompte immobilier pour une habitation neuve est dû pour la première fois à partir du 1er janvier de l’année qui suit la première occupation. Cela signifie que si vous commencez à occuper une habitation neuve en décembre, vous paierez le précompte immobilier dans les semaines ou les mois qui suivent. En revanche, si vous attendez janvier 2018, vous ne paierez qu’un an plus tard au moins.

2) Si vous devez déménager, comparez les centimes additionnels de votre commune actuelle et ceux de votre future commune. S’ils sont plus élevés dans la nouvelle commune, attendez janvier pour déménager, car vos impôts 2017 (payés en 2018) seront calculés en fonction des additionnels de la commune que vous habitez au 1er janvier 2018.

3) Si vous cohabitez de fait et que vous avez envie d’officialiser votre union via une déclaration de cohabitation légale, faites-le avant la fin de l’année. Car si l’un des deux cohabitants légaux dispose de faibles revenus (moins de 10.490 euros par an, qui doivent représenter moins de 30% des revenus du ménage), vous pourrez bénéficier du quotient conjugal. Le principe? Le fisc octroie fictivement au partenaire qui dispose d’un revenu professionnel très bas voire inexistant, une partie des revenus professionnels de l’autre. Cette quote-part est donc imposée à un taux inférieur à celui auquel elle aurait été imposée si elle n’avait pas été transférée au partenaire qui a de faibles revenu. Pour bénéficier de ce système, il faut être cohabitants légaux ou mariés. Mais se marier en moins de six semaines est peut-être un peu moins réaliste…

4) Si votre (grand) enfant se décide à quitter le nid, convainquez-le de rester encore quelques jours chez papa/maman, jusqu’au 1er janvier 2018. Vous aurez ainsi encore droit à une majoration de quotité exemptée d’impôts en 2018. Sachez, dans le même esprit, que si vous attendez un heureux événement et que le bébé naît le 1er janvier 2018 au plus tard, il sera déjà considéré comme «à charge» en 2017, ce qui allégera votre facture fiscale en 2018.

Avantage en 2018 à Bruxelles: la réduction d’impôts s’élève à 1,35 euro/titre service de 9 euros pour les 156 premiers titres commandés, ce qui représente un avantage de maximum 210,6 euros.

Avantage en 2018 en Wallonie: vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 0,9 euro par titre service de 9 euros pour les 150 premiers titres-services, ce qui représente un avantage maximum de 135 euros.

Avantage en 2018 en Flandre: vous bénéficiez d’une réduction d’impôt de 2,70 euros par titre service pour les 156 premiers titres-services, ce qui représente un avantage maximum de 421,2 euros.

4) L’isolation du toit

 Bruxelles a supprimé la déduction fiscale des dépenses réalisées en vue d’économiser l’énergie. La Flandre également (avec un régime transitoire si votre contrat a été signé en 2016, que l’acompte a été payé la même année et que vous avez réglé le solde en 2017). Cet avantage subsiste donc uniquement en Wallonie, mais il ne concerne que l’isolation du toit.

Avantage en 2018: la réduction d’impôts se fait au taux de 30% sur les dépenses réellement effectuées. L’avantage est toutefois plafonné à 3.130 euros.

5) Les dons

 Les dons que vous faites aux associations et organisations agréées bénéficient d’une réduction fiscale de 45%. Pour cela, le don doit être de minimum 40 euros (versés en une ou en plusieurs fois) par association.

Avantage en 2018: totalement dépendant de votre générosité!

6) L’assurance-vie

 Souscrire une assurance-vie individuelle procure un avantage fiscal de 30%, sur un maximum de 2.260 euros. Attention, si vous bénéficiez encore du bonus logement, votre panier fiscal risque d’être déjà rempli.


Avantage en 2018: 678 euros maximum.

7) Un coup de pouce à un starter

 Si vous investissez dans une entreprise qui a moins de quatre ans, via une plateforme de crowdfunding, un fonds starter ou en direct, vous pouvez bénéficier d’une réduction fiscale importante, qui dépend de la taille de l’entreprise au moment de votre investissement. Plusieurs conditions doivent être réunies. Par exemple, vous ne pouvez pas acquérir plus de 30% du capital de la société et vous ne pouvez pas en être le dirigeant. Vous devez par ailleurs rester investi au moins quatre ans dans l’entreprise. Le montant maximum qui donne droit à la réduction d'impôt est de 100.000 euros.

Avantage en 2018: la réduction d’impôt varie selon la taille de l’entreprise. Elle s'élève à 30 à 45% de l'investissement. Elle est limitée à 30% pour les fonds starter. 

8) Un véhicule électrique

 Les voitures électriques ne bénéficient plus d’avantage fiscal fédéral à l’achat depuis longtemps. Cependant, si vous habitez en Flandre, vous avez droit à une prime régionale. En revanche, l’achat de certains véhicules électriques est déductible fiscalement, mais il s’agit des motos, tricycles et quadricycles électriques. Ces derniers doivent avoir une masse vide inférieure ou égale à 400 kg, hors poids de la batterie. 

Avantage en 2018: la réduction d’impôt s’élève à 15% de la valeur d’achat du véhicule avec un maximum de 3.010 euros pour un quadricycle et 4.940 euros pour une moto ou un tricycle.

 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés