Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

8 méthodes pour payer moins d'impôts

Dépenser de l'argent et en économiser! Cela semble contradictoire. Pourtant, certaines dépenses permettent bel et bien de bénéficier d'une réduction ou d'un crédit d'impôt. Tour d’horizon.
Brûler votre déclaration n'y changera rien. Réaliser certaines dépenses oui!

(mon argent) - Comme son nom l’indique, la réduction d’impôt permet de diminuer le montant des impôts à payer. Le montant de cette réduction est déduit des impôts dus. C’est évidemment moins réjouissant si vous ne payez que très peu d'impôts, voire pas du tout. Le cas échéant en effet, la réduction d’impôt est perdue car vous ne pouvez pas la reporter à l’exercice suivant.

Une réduction d'impôt ne s'obtient pas automatiquement. Vous devez explicitement en faire la demande en indiquant le montant (éventuellement plafonné) dans votre déclaration  Attention toutefois, la réduction d'impôt notifiée dans votre déclaration doit concerner des dépenses qui ont effectivement eu lieu en 2008. Les dépenses engagées en 2009, peuvent uniquement être déclarées dans la déclaration d'impôts de 2010.

1. Epargne-pension

Cette année, vous pouvez déduire au maximum 830 euros par personne (870 l'année prochaine). Les époux ou cohabitants légaux qui cotisent pour une épargne-pension ont chacun droit à une réduction d’impôt à hauteur de minimum 30% et maximum 40% du montant déclaré.

2. Parts de l’employeur

Si vous êtes employé et si vous avez acquis des actions de la société qui vous emploie ou de la société mère de cette entreprise, alors vous pouvez obtenir une réduction d'impôts. Toutefois, celle-ci ne peut être cumulée à l’épargne-pension. La réduction d'impôt s’élève au minimum à 30% et au maximum à 40% du montant dépensé. Ce dernier est cependant plafonné à 660 euros par époux/cohabitant légal en cas de déclaration commune.

3. Chèques ALE

Vous pouver rémunérer des petits travaux ménagers à l'aide des chèques ALE. Leur utilisation entraîne une réduction d'impôt plafonnée à 2.400 euros par contribuable pour les chèques ALE et titres-services ensemble. La réduction d'impôt est calculée au taux d’imposition moyen spécial et varie entre 30 et 40%. Si vous dépassez le plafond de 2.400 euros et que vous êtes marié ou cohabitant légal, achetez vos titres-services au nom des deux conjoints. De cette manière, vous et votre conjoint bénéficierez tous les deux de l’avantage fiscal.

4. Titres-services

Le plafond de dépenses donnant droit à la réduction d'impôt a été fixé à 2.400 euros pour les chèques ALE et les titres-services ensemble. Cette réduction d’impôts de 30% est valable par contribuable et donc par époux ou cohabitant légal. Si vous avez acheté des chèques ALE et des titres-services pour un montant total supérieur à 2.400 euros, l’administration procédera au calcul le plus avantageux. Un crédit d’impôt est accordé dans certains cas, aux contribuables qui acquièrent des titres-services mais qui ne peuvent pas bénéficier effectivement de la réduction d’impôt pour titres-services. Ce crédit d’impôt n’est toutefois accordé qu’à condition, entre autres, que le revenu imposable de contribuable ne dépasse pas 22.870 euros. Le crédit d’impôt en question est déduit de l’impôt qui est dû. Le cas échéant, le solde est remboursé au contribuable.

Chaque jour, nos conseils par e-mail

Souhaitez-vous tout savoir pour remplir votre déclaration d'impôts de manière optimale? Alors Mon Argent est fait pour vous. Inscrivez-vous à notre Brève d'argent et recevez chaque matin de cette semaine un conseil impôt dans votre bopîte de réception.

  • Prouvez vos frais professionnels réels
  • Réfléchissez bien avant de déclarer votre assurance de solde restant dû
  • Prouvez vos frais professionnels réels
  • Vos enfants doivent aussi remplir une déclaration fiscale
  • ...

5. Dépenses en vue d’économiser l’énergie

Seuls certains investissements donnent droit à un avantage fiscal. De plus, les travaux effectués doivent répondre à diverses exigences techniques. Ceux qui entrent en ligne de compte sont:

  • le remplacement d’une ancienne chaudière par une chaudière à condensation, une chaudière au bois, une installation avec pompe à chaleur ou avec un système de micro-cogénération;
  • l'entretien d’une chaudière. Les réparations, elles, ne donnent pas droit à une réduction d’impôt;
  • l'installation d’un système de chauffage de l’eau sanitaire par l’énergie solaire;
  • l'installation de panneaux photovoltaïques pour transformer l'énergie solaire en énergie électrique. Si l’énergie générée n’est utilisée que pour votre logement, les panneaux solaires ne doi vent pas nécessairement être posés sur votre habitation;
  • tout autre dispositif de production d’énergie géothermique;
  • le double vitrage, y compris le châssis s’il est remplacé;
  • l’isolation du toit;
  • le placement d’une régulation à une installation de chauffage central au moyen de vannes thermostatiques ou d’un thermostat d'ambiance à horloge;
  • l'audit énergétique d'une habitation. Ces investissements peuvent concerner une maison neuve ou existante. Seuls l'entretien et le remplacement des anciennes chaudières et l'audit énergétique sont réservés aux maisons existantes;
  • l'isolation du toit, des murs et des sols donne droit depuis cette année à une réduction d'impôts.

Toutefois, ces investissements peuvent être entrepris dans le cadre d'une rénovation ou d'une nouvelle construction. Seuls l'audit énergétique, le remplacement d'une chaudière ou son entretien sont réservés aux maisons existantes. Vous devez calculer vous-même le montant de la réduction d'impôt, égale à 40% de votre facture (TVA comprise). Le cas échéant, vous devrez limiter ce montant au plafond appliqué par habitation. Pour l'exercice d'imposition 2009, il est fixé à 2.650 euros. Pour les investissements en énergie solaire, une majoration de 790 euros est appliquée, pour autant qu'il s'agisse d'un chauffe-eau solaire ou de panneaux photovoltaïques. Ainsi, si vous faites remplacer la chaudière de votre maison familiale et que vous faites placer du double vitrage dans votre seconde résidence, vous avez droit à deux fois 2.650 euros, soit 5.300 euros au total.

6. Maison passive

Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une maison sans chauffage traditionnel, c’est une bonne nouvelle pour votre facture d’énergie et aussi pour vos impôts, que vous pouvez alléger au cours des dix prochaines années. La réduction d'impôt pour une maison passive pour cette année d'imposition s'élève à 790 euros par habitation.

8. Dépenses pour la protection contre le vol et l’incendie

La sécurité est importante, y compris dans votre maison. À partir de l’exercice d'imposition 2009, les dépenses de sécurisation d’une habitation contre le vol ou l’incendie donnent droit à une réduction d’impôt de maximum 170 euros.

Ce samedi 30/05 dans Mon Argent, le magazine gratuit de L'Echo

Le grand guide des impôts 2009

  • Une panoplie de conseils pour payer moins d’impôts

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés