Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Qui peut encore bénéficier d'un avantage fiscal pour isoler son toit?

La Wallonie est la seule Région qui accorde toujours une réduction d’impôt pour les dépenses réalisées en vue d’isoler un toit.
©Filip Ysenbaert

Les réductions d’impôts pour les dépenses que vous effectuez pour améliorer la performance énergétique de votre habitation n’existent plus depuis belle lurette (précisément, depuis 2014). Seule une réduction a survécu: celle portant sur l’isolation du toit. Ce n’est pas un hasard étant donné que c’est à cause d’un toit mal isolé que votre logement perd le plus de chaleur. Toutefois, depuis l’exercice d’imposition 2015, cette réduction d’impôt relève des compétences régionales et seule la Wallonie a conservé cet avantage fiscal. La Région de Bruxelles-Capitale a en effet supprimé l’avantage depuis l’exercice d’imposition 2017 et la Flandre depuis l'exercice d’imposition 2019. 

Résidents fiscaux wallons

Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt pour l’isolation de votre toit, c’est votre domicile fiscal qui compte, en l’occurrence la Région dans laquelle vous avez établi votre domicile fiscal au 1er janvier de l’exercice d’imposition pour lequel vous sollicitez une réduction d’impôt. Cela signifie donc que le lieu de l’habitation où les travaux sont effectués n’est pas déterminant.

Concrètement, si vous êtes domicilié en Wallonie, rien ne vous empêche de solliciter une réduction d’impôt pour l’isolation du toit de votre résidence secondaire à la mer. En revanche, si vous êtes domicilié en Région bruxelloise et que vous possédez une résidence secondaire dans les Ardennes, vous pouvez passer votre chemin.

L’avantage fiscal vaut également si vous êtes locataire et que vous avez entrepris des travaux dans votre habitation.

Bâtiment résidentiel

Pour pouvoir donner lieu à la réduction d’impôt, l’habitation doit avoir été occupée depuis au moins cinq ans. Attention, seuls les immeubles destinés à l’habitation sont visés. "Si une activité professionnelle y est exercée, il faut que l’immeuble garde sa nature d’habitation pour pouvoir bénéficier de la réduction d’impôt", précise le SPF Finances. Dans ce cas, les dépenses pour travaux d’isolation du toit qui se rapportent à la partie de l’habitation utilisée par le contribuable pour l’exercice de son activité professionnelle sont exclues de la réduction d’impôt dans la mesure où elles sont prises en considération à titre de frais professionnels et qu’elles donnent droit à la déduction pour investissement.

Niveau d’isolation

Les travaux d’isolation doivent être réalisés par un entrepreneur. Si votre grenier n’est pas aménageable, vous pouvez isoler le plafond du dernier étage ou le sol du grenier. Si vous achetez les matériaux vous-même, seule la partie "placement" par l’entrepreneur entre en ligne de compte pour la réduction fiscale.

L’isolant appliqué doit avoir une résistance thermique R supérieure ou égale à 2,5 m² kelvin par watt. Dans le cas de dépenses pour le placement d’une isolation complémentaire à un toit déjà isolé, ce niveau peut être atteint en prenant en compte l’isolation ancienne. Il suffit donc dans ce cas que l’isolation nouvelle et l’isolation existante aient ensemble une résistance thermique R de 2,5 m² kelvin par watt. La pose seule de roofing ou le simple remplacement de tuiles ne satisfait pas aux conditions prévues.

Montant de l’avantage

Pour obtenir la réduction d’impôt, vous devez mentionner 30% de la facture payée en 2020, en plafonnant ce montant à 3.310 euros (exercice d’imposition 2021). Ce montant sera retiré de votre base imposable.

3.310
euros
Le montant maximal de la facture donnant droit à une réduction d’impôt pour l’exercice d’imposition 2021.

Cumul

Même si vos dépenses pour l’isolation du toit ont déjà donné lieu à une intervention financière régionale (prime), vous pouvez toujours bénéficier de la réduction d’impôt.

Par ailleurs, vous pouvez cumuler les avantages fiscaux si vous avez réalisé des travaux répondant aux conditions dans plusieurs habitations dont vous êtes propriétaire, à raison de 30% du montant de la facture avec un maximum de 3.310 euros par habitation. Par exemple, si vous avez réalisé des travaux pour un montant de 5.000 euros pour votre habitation propre, votre réduction d’impôt s’élève à 1.500 euros (30% de 5.000 euros). Si vous avez également réalisé des travaux pour 12.000 euros dans votre résidence secondaire, votre réduction s’élève à 3.310 euros (30% de 11.000 euros = 3.600 euros, plafonnés à 3.310 euros).

Résumé
  • Seule la Wallonie accorde encore un avantage fiscal pour les travaux d'isolation du toit. 
  • Pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une réduction d’impôt pour l’isolation de votre toit, c’est votre domicile fiscal qui compte. Cela signifie que le lieu de l’habitation où les travaux sont effectués n’est pas déterminant.
  • L’avantage fiscal vaut également si vous êtes locataire et que vous avez entrepris des travaux dans votre habitation.
  • Pour obtenir la réduction d’impôt, vous devez mentionner 30% de la facture payée en 2020, en plafonnant ce montant à 3.310 euros (exercice d’imposition 2021). Ce montant sera retiré de votre base imposable.

Messages sponsorisés