Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Déclaration fiscale: quoi de neuf?

La plateforme Tax-on-Web s'est ouverte ce mardi. Malgré la hausse du nombre de codes dans la déclaration fiscale, le ministre des Finances insiste sur l'effort de simplification. De fait, il sera plus facile, via Tax-on-Web, de trouver la bonne case pour déclarer son emprunt hypothécaire. Et le nombre de cases pré-remplies n'a jamais été aussi élevé.
Le ministre des Finances Johan Van Overtveldt lors de la conférence de presse sur la déclaration fiscale 2017. ©BELGA

La saison 2017 des déclarations fiscales a officiellement commencé ce mardi, avec l'ouverture de Tax-on-Web. Les contribuables ont jusqu'au 13 juillet pour remplir leur déclaration, et jusqu'au 26 octobre s'ils passent pas un mandataire. Les déclarations papier devront être, dans tous les cas, rendues pour le 29 juin au plus tard. 

Quelles nouveautés? 

Le SPF Finances a mis l'accent sur les crédits hypothécaires, un vrai casse-tête pour les contribuables concernés. Les attestations d'emprunts hypothécaires et d'assurance-vie ont été fournies électroniquement au SPF Finances depuis l'année de revenus 2016. Toutefois, les cases permettant d'obtenir une réduction fiscale ne seront pas pré-remplies. Pour le moment, le SPF Finances a conçu un wizard (une aide en ligne) qui donne un aperçu de ces attestations fiscales et qui vous aidera à déterminer quels montants vous devez mentionner dans quels codes de la déclaration. Ensuite, c'est au contribuable de choisir s'il désire déclarer ce montant dans la case proposée, en fonction de ses propres objectifs d'optimisation fiscale. 

Ce wizard est disponible pour ceux qui ont contracté un emprunt à partir du 1er janvier 2005 et ceux qui ont payé une prime d'assurance-vie individuelle en 2016. Il sera disponible pour ceux qui disposent d'un emprunt de refinancement à partir de la fin du mois de mai. "Cependant, il est possible que le contribuable ne parvienne pas à utiliser le wizard car il se trouve dans une situation spécifique", prévient le SPF Finances. 

Simplification générale 

De manière générale, malgré l'inflation constante du nombre de codes dans la déclaration fiscale, notamment en raison de l'apparition cette année des codes pour le chèque-habitat wallon, le bonus-logement intégré flamand ou encore la taxe sur la spéculation pour les plus-values sur actions réalisées en 2016 sur une plateforme étrangère, le ministre des Finances Johan Van Overtveldt (N-VA) insiste sur l'effort de simplification qui est mené.

De fait, la déclaration 2017 compte 75 codes supplémentaires. "Mais en même temps, il n'y a jamais eu autant de codes pré-remplis", a-t-il affirmé. La déclaration compte ainsi 320 codes pré-remplis: les informations personnelles du contribuable, son état civil, le nombre de personnes qu'il a à sa charge, ses revenus (salaire, pension, chômage, etc. ), certains avantages fiscaux comme l'épargne pension ou les titres-services, les versements anticipés ou encore certains revenus cadastraux sur base de l'exercice d'imposition précédent. Il souligne par ailleurs que plus de 82% des contribuables (hors proposition de déclaration simplifiée), utilisent moins de 20 codes dans la déclaration fiscale. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés