Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Six choses à savoir pour remplir votre déclaration d’impôts

Devez-vous remplir vous-même votre déclaration ou sera-t-elle précomplétée? Quelle est la date limite? L’administration fiscale propose-t-elle une aide? Voici ce que vous devez savoir pour remplir votre déclaration de revenus rapidement et dans les règles.
©katrijn van giel

N e vous faites pas d’illusion, votre déclaration fiscale n’est pas devenue subitement plus lisible cette année. Par rapport à l’année dernière, la déclaration pour les Bruxelloise et les Wallons s’est enrichie de 20 codes, celle pour les résidents flamands de 18 codes. La quasi-totalité de ces nouveaux codes sont liés à des mesures temporaires destinées à accompagner les ménages et les entreprises dans la crise du coronavirus. Que devez-vous savoir avant de compléter votre déclaration?

1/ Notez la date du 15 juillet dans votre agenda

Les déclarations d’impôts électroniques sont disponibles depuis début mai sur le site internet MyMinfin (Tax-on-web). Vous pouvez vous y connecter avec un lecteur de carte et votre carte d’identité électronique ou via l’application Itsme sur votre smartphone. Le système de token peut encore être utilisé, mais il n’est plus possible d’en demander un nouveau. Vous devez introduire votre déclaration électronique au plus tard le 15 juillet. L’administration fiscale vous conseille toutefois de ne pas attendre les derniers jours. N’oubliez pas d’envoyer effectivement votre déclaration via Tax-on-web. Si vous introduisez une déclaration commune avec votre partenaire, chacun doit la signer.

Vous devez introduire votre déclaration électronique au plus tard le 15 juillet.

Les déclarations d’impôts sur papier sont envoyées dans le courant du mois de mai. Vous souhaitez une déclaration papier mais vous n’en avez pas reçu? À partir de début juin, vous pourrez appeler votre bureau de taxation («centre Particuliers») pour en recevoir une par la poste. Vous disposez de moins de temps pour une déclaration papier que pour une déclaration électronique: elle doit parvenir au fisc avant le 30 juin. Vous devez la renvoyer à l’adresse indiquée sur le formulaire. Attention, l’enveloppe ne peut contenir qu’une seule déclaration.

Si vous faites remplir votre déclaration de revenus par un mandataire – tel qu’un comptable ou un conseiller fiscal –, il aura jusqu’au 21 octobre pour le faire. Mais vous devez le contacter avant la fin du mois d’août pour activer son mandat.

2/ Vérifiez minutieusement la proposition de déclaration simplifiée

Cette année, 3,75 millions de contribuables recevront une proposition de déclaration simplifiée (PDS). Ce document contient toutes les données connues de l’administration fiscale. C’est sur la base de ces données qu’est calculé le montant à payer ou à recevoir. Étonnamment, le fisc n’a pas proposé plus de PDS cette année, mais 170.000 de moins. Après les critiques – émanant notamment du Médiateur fédéral – sur le grand nombre de PDS inexactes, le fisc va affiner sa méthode de travail. Le document fournit également plus d’informations sur les éléments que vous devez absolument contrôler. Si vous acceptez la proposition aveuglément, vous risquez de perdre de l’argent.

Tenez compte de toute modification récente liée à vos enfants à charge, du régime de coparentalité, des frais de garde d’enfants et des pensions alimentaires versées ou reçues.

Vous devez particulièrement prêter attention à votre situation familiale. Tenez compte de toute modification récente liée à vos enfants à charge, du régime de coparentalité, des frais de garde d’enfants et des pensions alimentaires versées ou reçues. Vérifiez si tous les avantages fiscaux auxquels vous avez droit sont repris, par exemple en matière de libéralités, de titres-services, de nouvel emprunt ou d’assurance-vie dans le cadre de l’épargne à long terme. Les biens immobiliers autres que votre habitation familiale sont également à prendre en compte, surtout si vous avez acheté, vendu ou déménagé en 2019 ou 2020.

Les investisseurs doivent également être vigilants. Les dividendes sont exonérés du précompte mobilier jusqu’à 800 euros, mais celui-ci n’est jamais automatiquement imputé dans la proposition de déclaration simplifiée. Vous devez demander explicitement l’exonération. Vous pouvez procéder à ces ajustements et à d’autres modifications de deux manières: via MyMinfin pour le 15 juillet au plus tard ou via le formulaire de réponse papier pour le 30 juin au plus tard. Si tout est exact, vous n’avez rien à faire. Vous recevrez automatiquement l’avis d’imposition – ce qu’on appelle l’avertissement-extrait de rôle.

Si vous avez détenu un compte ou une assurance-vie individuelle dans un pays étranger en 2020, votre proposition de déclaration simplifiée n’est plus valable. Vous devez introduire votre propre déclaration.

Faites attention si vous travaillez avec un mandataire. Celui-ci peut modifier une proposition de déclaration simplifiée via Tax-on-web jusqu’au 15 juillet. Il n’est plus possible de modifier une PDS après ce délai.

3/ Assistance du fisc uniquement par téléphone

Comme l’an dernier, il n’y aura pas de séances de remplissage en face à face dans les bureaux d’imposition locaux et les communes, en raison de la crise du coronavirus. En guise d’alternative, l’administration fiscale propose à nouveau une aide par téléphone, sur rendez-vous. D’avril à la mi-mai, les agents du fisc ont appelé les contribuables dont ils possèdent le numéro de téléphone afin de fixer un rendez-vous téléphonique. De la mi-mai à la fin juin, vous pouvez appeler vous-même le numéro figurant sur l’enveloppe brune. Préparez votre carte d’identité pour cette conversation téléphonique.

Préparez les documents utiles relatifs à 2020. Pensez aux fiches de revenus 2020 ou aux documents relatifs à une seconde résidence à l’étranger. Ensuite, vous recevrez un document à signer et à renvoyer afin de compléter la déclaration. Pour les personnes qui ne peuvent pas compléter leur déclaration par téléphone, un rendez-vous physique peut être organisé en collaboration avec les communes et les CPAS. Les rendez-vous auront lieu dans les bureaux des contributions en septembre, mais ils doivent être fixés avant le 30 juin.

4/ De nombreux plafonds fiscaux gelés pendant quatre ans

Chaque année, les plafonds fiscaux pour les exonérations, les tranches d’imposition et les réductions d’impôt sont indexés de manière à suivre l’évolution du coût de la vie. On s’écarte désormais de cette règle générale. Le gouvernement fédéral De Croo a décidé de geler un certain nombre de ces montants jusqu’à l’année de revenus 2023. Il s’agit d’une mesure d’économie qui devrait permettre de financer les dépenses exposées pour lutter contre le covid. Ce gel est de facto rétroactif: bien que les montants indexés pour l’année de revenus 2020 aient été publiés au Moniteur belge au début de l’année dernière, la déclaration d’impôts qui est actuellement remplie est soumise à de nombreux plafonds fiscaux qui datent de l’année de revenus 2019. La prochaine indexation annuelle n’aura lieu qu’à partir de l’année de revenus 2024.

Le gel touche de nombreux plafonds importants pour les épargnants et les investisseurs. Ainsi, l’exonération des dividendes, des dépôts d’épargne, et le montant maximal de l’épargne à long terme restent inchangés pendant quatre ans. Toute une série de réductions d’impôt subissent également ce gel. Un régime dérogatoire a été mis en place pour l’épargne-pension: le gel n’entrera en vigueur qu’en 2021.

5/ Envoyez les documents spontanément

Vous n’êtes pas obligé de joindre des documents ou attestations à votre déclaration, mais vous devez toujours être en mesure de les présenter si l’administration fiscale vous les demande. Afin d’accélérer le traitement de votre déclaration, il est bon d’envoyer spontanément quelques documents. De cette façon, vous éviterez des questions supplémentaires. Il s’agit notamment du détail des dépenses professionnelles réelles que vous déduisez. Si vous disposez de revenus d’origine étrangère – qui peuvent ou non être exonérés de l’impôt belge –, il est également utile d’envoyer les détails des revenus imposables et des éventuels impôts étrangers déjà déduits.

6/ Vérifiez votre numéro de compte

Vous avez tout intérêt à contrôler votre numéro de compte – surtout si vous attendez un remboursement de l’administration fiscale. Il est mentionné sur votre déclaration d’impôts. Si nécessaire, vous devez l’ajouter ou le modifier. Vous pourrez également le faire lorsque vous recevrez votre avertissement-extrait de rôle, mais ce sera plus compliqué à ce moment-là.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés