Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quelle déductibilité fiscale pour vos frais de déplacement ?

Si vous déclarez vos frais réels, les coûts liés à vos déplacements domicile-lieu de travail et à vos déplacements professionnels représentent une partie importante. Les montants que vous pouvez déclarer varient d’un moyen de transport à l’autre.
©Photo News

Si vous déclarez vos frais professionnels réels, vos déplacements entre votre domicile et votre lieu de travail et pendant vos heures de travail représentent souvent un poste de dépenses important. Les montants que vous pouvez déclarer dépendent du moyen de transport utilisé.

1. Voiture (de société)

Les frais que vous pouvez déclarer pour votre voiture personnelle ou votre voiture de société sont différents selon que vous utilisiez cette voiture pour vos déplacements domicile-lieu de travail ou pour vos déplacements professionnels.

 • Déplacements domicile-lieu de travail avec votre propre voiture

Vous vous rendez au travail en voiture? Même si vous déduisez vos frais professionnels réels, vous devez appliquer un forfait de 15 cents/km pour vos déplacements quotidiens, sans limite kilométrique. Ce forfait comprend tous les coûts directs et indirects liés à votre véhicule pour ces trajets.

Seuls le montant total des intérêts de votre crédit auto et les frais éventuels de mobilophonie (installation du kit mains libres) peuvent s’y ajouter. En principe, vous devez être propriétaire de la voiture, mais le fisc accepte également que la voiture soit la propriété de vos parents ou de votre conjoint (marié ou cohabitant légal).

Vous n’êtes pas obligé de prendre le chemin le plus court pour vous rendre au travail. Il doit s’agir de l’itinéraire "normal", à savoir qui tient compte de la distance, de la densité du trafic, du type de route et de la durée du trajet.

Vous n’êtes pas non plus obligé de prendre le chemin le plus court pour vous rendre au travail. Il doit s’agir de l’itinéraire "normal", à savoir qui tient compte de la distance, de la densité du trafic, du type de route et de la durée du trajet. Si vous rentrez chez vous à midi, vous pouvez également inclure ces déplacements. Un détour pour amener vos enfants à l’école n’est cependant pas compris dans le trajet domicile-lieu de travail, car il est considéré comme un déplacement d’ordre privé.

Vous devez calculer vos frais de déplacement selon la formule: 0,15 euro x distance en km (trajet simple hors déplacements privés) x nombre de trajets par jour x nombre de jours ouvrés pour l’année concernée.

 • Déplacements domicile-lieu de travail avec une voiture de société

Ceux qui disposent gratuitement d’une voiture de société (fournie par leur employeur ou leur entreprise) peuvent également déclarer 15 cents/km pour leurs déplacements domicile-lieu de travail. Ces montants sont toutefois plafonnés: les frais professionnels ne peuvent jamais dépasser le montant de l’avantage de toute nature (imposable), c’est-à-dire le forfait sur lequel la taxation de l’usage privé de la voiture est calculée, augmenté de l’éventuelle contribution personnelle nette du contribuable pour l’usage privé de la voiture.

• Déplacements professionnels avec votre propre véhicule

Si vous vous rendez chez des clients, à une réunion à l’extérieur ou à une formation en dehors de l’entreprise, vous pouvez déclarer vos frais réels pour les kilomètres parcourus. Il s’agit entre autres de l’amortissement de votre voiture (généralement sur cinq ans), des primes d’assurances, du carburant et des frais d’entretien, de la taxe de circulation, des frais de parking, du contrôle technique, des frais de car wash, de location ou de l’amortissement de l’achat d’un box ou d’un garage, des frais de remorquage et de votre abonnement à un service de dépannage.

Les frais exposés pour vos déplacements professionnels effectifs sont déductibles en tant que frais professionnels, mais la déductibilité de certaines catégories de ces coûts est plafonnée. Les intérêts payés dans le cadre d’un crédit auto et les frais de mobilophonie sont déductibles à 100%, mais les frais de carburants sont par exemple plafonnés à 75%.

Attention

A partir de l’année de revenus 2020 (année de déclaration 2021), la déductibilité des frais de carburant sera également déterminée par les émissions de COde votre véhicule. 

Pour tous les autres coûts, tout dépend des émissions de CO2 de votre véhicule. Le taux de déductibilité varie entre 50 et 120%. Pour les voitures électriques (0 gramme de CO2), vous pouvez déduire 120% de vos frais. Pour les voitures achetées avant le 1er janvier 2018, vous bénéficiez d’une déduction de minimum 75%. Le mot "acheté" signifie que le bon de commande a été établi ou qu’un contrat de leasing a été signé. Vous devez systématiquement scinder l’usage professionnel et privé du véhicule.

• Déplacements professionnels avec une voiture de société

Si vous disposez gratuitement d’une voiture fournie par votre employeur ou votre entreprise, vous ne pouvez déclarer aucuns frais pour vos déplacement professionnels. Si vous disposez d’une voiture de société, mais que vous payez vous-même votre carburant, vous pouvez déclarer ces frais pour les kilomètres parcourus dans le cadre de votre profession, plafonnés à 75%.

Voitures: nouvelles règles de déductibilité en 2020

Dans la déclaration fiscale de l’an prochain (revenus et dépenses 2020), la déductibilité des coûts pour déplacements professionnels en voiture sera modifiée en profondeur.

Nouvelle formule

Les intérêts payés dans le cadre d’un crédit auto, les frais de mobilophonie et de financement restent déductibles à hauteur de 100%. Cependant, le pourcentage déductible des autres frais de voiture pour déplacements professionnels (y compris les frais de carburant) sera calculé selon une nouvelle formule, à savoir: 120% - [0,5% x coefficient x émissions de CO2]. Le coefficient est de 1 pour les voitures (hybrides) équipées d’un moteur au diesel, de 0,90 pour les voitures roulant au gaz naturel dont les chevaux fiscaux sont inférieurs à 12 et enfin de 0,95 pour tous les autres véhicules.

La déductibilité ne pourra être inférieure à 50% ni supérieure à 100%. Pour les véhicules achetés avant le 1er janvier 2018, le minimum de 75% continuera à s’appliquer. Pour les voitures les plus polluantes dont les émissions de COsont égales ou supérieures à 200 g/km, la déductibilité sera limitée au taux (unique) de 40%.

Voitures électriques

Les voitures électriques seront fiscalement moins intéressantes. Le pourcentage de déductibilité passera de 120% à 100%.

«Fausse hybrides»

A partir de 2020, les voitures appelées « fausses hybrides » se retrouveront dans le collimateur du fisc. Il s’agit de véhicules hybrides rechargeables – mieux connues sous l’appellation «plug-in hybrid» – dont les émissions de COannoncées sont nettement inférieures aux émissions réelles étant donné que la batterie ne dispose pas d’une capacité suffisante pour que la voiture puisse réellement rouler à l’électricité. Il s’agit des voitures hybrides rechargeables équipées d’une batterie de moins de 0,5 kWh par 100 kg (poids de la voiture) ou dont les émissions de COannoncées sont supérieures à 50 g/km.

A partir de l’année de déclaration 2021, ces voitures seront taxées sur la base des émissions de COdu modèle équivalent non hybride utilisant le même carburant. En d’autres termes, la présence de la batterie ne sera pas prise en compte. S’il n’existe aucun modèle équivalent non hybride, les émissions de COannoncées de la voiture hybride seront multipliées par 2,5.

Ces nouvelles règles s’appliqueront aux véhicules hybrides «plug-in» achetés ou faisant l’objet d’un contrat de leasing ou de location à partir du 1er janvier 2018. Le SPF Finances publie sur son site web une liste des «fausses hybrides» et des émissions de CO2 des (éventuels) véhicules non hybrides équivalents.

 

2. Moto

Pour vos déplacements domicile-lieu de travail, vous avez le choix entre le forfait "all in" de 15 cents/km (plafonné à 100 km par trajet simple), auxquels peuvent s’ajouter les coûts de financement (montant total), ou 100% des frais réels. Ceux-ci comprennent entre autres les frais de carburant, la taxe de circulation, la prime d’assurance, les frais d’entretien et de réparation, l’achat de vêtements spécifiques et de protection (casque, salopette, bottes, gants, protection contre la pluie, sous-vêtements thermiques), y compris les produits d’entretien adaptés, le cadenas et les coffres.

La durée d’amortissement d’une nouvelle moto est généralement de cinq ans (trois ans pour une moto de seconde main), et de trois ans pour les équipements connexes.

Vous pouvez également déduire 100% de vos frais pour vos déplacements professionnels. Il est bien sûr toujours nécessaire de scinder les frais liés à l’usage privé et professionnel de la moto.

3. Transports en commun

Tous les frais de déplacements en transports en commun – abonnement ou tickets de train, tram ou bus – dans le cadre de votre profession sont totalement déductibles comme frais professionnels. Pour vos déplacements domicile-lieu de travail, vous pouvez également opter pour le forfait de 15 cents/km, plafonné à 100 km par trajet simple.

4. Vélo (de société)

Vous vous rendez à votre travail en vélo? Pour vos déplacements domicile-lieu de travail, vous avez le choix entre un forfait de 24 cents/km et vos frais réels (sur la base de justificatifs).

24 cents/km
Forfait kilométrique vélo
Pour vos déplacements domicile-lieu de travail, vous avez le choix entre un forfait de 24 cents/km et vos frais réels (sur la base de justificatifs).

Pour vos déplacements professionnels, vous pouvez déduire vos frais réels à hauteur de 100%. Il peut s’agir de vos frais d’entretien et de réparation, de l’amortissement du vélo (généralement cinq ans avec un minimum de trois ans), de l’achat d’un casque, de vêtements spécifiques, de gants, de chaussures, de cadenas, de financement, d’assistance dépannage, etc.

Ces règles s’appliquent également aux vélos fournis par votre employeur ou votre entreprise, à condition que l’entretien ne soit pas payé par l’employeur. Vous êtes exonéré d’impôts sur l’usage privé de votre vélo de société, à condition que vous l’utilisiez régulièrement pour vos déplacements domicile-lieu de travail. Vous devez savoir que si vous recevez une indemnité vélo de votre employeur ou de votre entreprise (jusqu’à 24 cents/km), ces montants sont également exonérés fiscalement, même si vous déclarez vos frais professionnels réels.

5. A pied

Si vous vous rendez au travail à pied, vous pouvez déclarer 15 cents/km, y compris à concurrence de 100 km maximum! C’est plutôt inhabituel, mais ici aussi vous pouvez opter pour les frais réels (déductibles à 100%, sur la base des pièces justificatives) et déclarer vos déplacements professionnels. Ces frais pourraient comprendre des chaussures et un imperméable.

6. Taxi

Les frais de taxi sont déductibles à hauteur de 75%.

PwC FR
Lire aussi

Messages sponsorisés