Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

GBL conteste aussi la taxe sur les comptes-titres devant la Cour constitutionnelle

GBL et Portus, les sociétés respectives de la famille Frère et de l’investisseur Gino Coorevits, veulent faire annuler une partie de la nouvelle version de la taxe sur les comptes-titres.
Publicité
La Cour constitutionnelle avait déjà invalidé, en octobre 2019, la première version de la taxe sur les comptes-titres. ©Photo News

GBL et Portus, les sociétés respectives de la famille Frère et de l’investisseur Gino Coorevits, veulent faire annuler une partie de la nouvelle version de la taxe sur les comptes-titres.