Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Faites-vous rembourser la moitié de votre don

La période des fêtes de fin d’année est généralement propice aux dons aux associations caritatives. En faisant un don, vous ne servez pas seulement une bonne cause, mais pouvez aussi en récupérer (presque) la moitié fiscalement.
Publicité
©iStock

(mon argent) - Cartes postales, bougies, stylos à bille, etc. Les associations caritatives vendent toute sorte d’objets pour accroître leurs revenus. Mais ceux qui souhaitent dépenser un peu plus peuvent aussi envisager un don. Grâce à l’avantage fiscal, vous pouvez récupérer (presque) la moitié de votre don via votre déclaration d’impôts annuelle. De nombreux Belges profitent de cette opportunité, comme le démontrent les chiffres. Au cours de l’année d’imposition 2009, l’équivalent de 136 millions d’euros de dons fiscalement déductibles ont été réalisés. Ce qui a coûté à l’État 56,4 millions d’euros.

La moitié remboursée

Pour bénéficier de l’avantage fiscal sur votre don, vous devez satisfaire  deux conditions. D’abord, virer au moins 30 euros par année calendrier à la même association, et ensuite, celle-ci doit être reconnue. Ces organismes vous envoient automatiquement une attestation fiscale.

Ce don vous fournit un avantage fiscal à votre taux d’imposition le plus haut. Celui-ci s’élève au maximum à 50% plus taxes communales. Dans la pratique, la plupart des Belges récupèrent entre 40 et 50% du montant offert par l’intermédiaire de la déclaration fiscale. Ceci dit, votre générosité est limitée. Pour en tirer fiscalement profit, vous ne pourrez donner que 10% maximum de vos revenus nets totaux. Le plafond absolu est fixé à 346.100 euros.

Quelles institutions sont reconnues?

À quels organismes pouvez-vous effectuer votre don? Ceux-ci sont à répartir en deux catégories.

  • Les premiers sont ceux inventoriés par la loi, comme la Croix Rouge de Belgique, la Fondation Roi Baudouin, le Palais des Beaux Arts, les ateliers protégés, les centres publics d’aide sociale et les musées royaux.
  • Le deuxième groupe est constitué des organismes agréés. Ceux-ci doivent suivre une procédure d’agréation et ne sont reconnus que pendant une période limitée. Cette liste comprend des initiatives relativement limitées, mais aussi des noms tels que Plan Belgique, Greenpeace, Povorello, Europalia, … La liste complète se trouve sur le site du SPF Finances.
  • Les virements effectués pendant les grandes campagnes d’aide bénéficient également de l’exonération fiscale. Souvenez-vous de la grande action menée au début de cette année après le tremblement de terre à Haïti. Si vous avez viré de l’argent à Haïti 12-12, vous recevrez une attestation du consortium belge pour les situations d’urgence.

L’avantage fiscal n’est d’ailleurs pas limité aux organismes belges. Vous pouvez aussi décider de faire un don à des associations semblables actives dans un autre État membre de l’Union européenne, mais aussi au Liechtenstein, en Norvège et en Islande.

Offrir un cadeau

Pour être fiscalement déductible, le don doit être effectué au comptant. L’exception à la règle est constitué par les musées royaux. Les dons sous la forme d’œuvres d’art aux musées sont également fiscalement déductibles. Il doit cependant s’agir d’œuvres dont il est reconnu qu’elles appartiennent au patrimoine culturel du pays ou qui bénéficient d’une renommée internationale. Une valeur leur est alors attribuée.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés