Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Les plafonds fiscaux pour 2012

Si vous souhaitez optimiser la réduction d’impôt accordée au titre de l’épargne-pension, il vous faudra y consacrer 910 euros en 2012, après avoir versé 880 euros cette année. L’inflation a été relativement soutenue au cours des douze derniers mois, ce qui provoque une adaptation à la hausse des montants-clés repris dans notre législation fiscale.
Publicité
© Doc

Le Service public fédéral de l’Économie a publié mercredi le taux d’inflation de décembre, ce qui permet de calculer avec précision le coefficient d’adaptation des montants fiscaux pour 2012.

Selon nos calculs, celui qui épargne pour sa pension pourra ajouter dès l’an prochain 30 euros à ses versements dans le cadre du troisième pilier: pour optimiser la réduction d'impôt, il faudra verser 910 euros en 2012, contre 880 euros en 2011.

Rappelons toutefois qu’en vertu des mesures d’économie décidées par le gouvernement fédéral, la réduction d’impôt liée à l’épargne-pension sera réduite. Pour les versements de 2011, une réduction d’impôt allant de 30% à 40% du montant versé est octroyée, selon les revenus du contribuable. Dès 2012, la réduction d’impôt sera de 30% du montant versé, pour l’ensemble des contribuables.

L’indexation porte aussi, entre autres, sur le montant maximum que peuvent atteindre les intérêts des comptes d’épargne sans être frappés du précompte mobilier. Ce plafond passera de 1.770 euros à 1.830 euros l’an prochain. Actuellement, le meilleur taux d’un compte d’épargne (taux de base et prime de fidélité cumulés) étant de 2,75%, l’épargnant peut placer jusqu’à 64.363,64 euros sur son compte sans que les intérêts subissent un précompte de 15%. En 2012, si les taux ne bougent pas, il pourra aller jusqu’à 66.545,45 euros.

Minimum imposable

L’indexation du barème fiscal permet aussi aux contribuables dont les revenus sont indexés automatiquement d'éviter de se retrouver dans les tranches d’impôt les plus taxées. En effet, l’impôt des personnes physiques est progressif: on taxe à 25% les 8.070 premiers euros de vos revenus en 2011, puis on taxe à 30% la tranche suivante, comprise entre 8.070 et 11.480 euros,etc.

En 2012, bon nombre de travailleurs verront leurs revenus augmentés par le biais de l’indexation automatique. Si les tranches d’imposition ne changeaient pas, ces contribuables seraient alors taxés davantage, puisqu’une part plus grande de leurs revenus se situerait dans les tranches les plus élevées et donc les plus taxées. Il n’en sera rien: les limites des tranches d’imposition sont adaptées en fonction de l’inflation, elles aussi.

Plusieurs autres plafonds importants seront indexés, comme la quotité de revenu exemptée d’impôt, encore qualifiée de "minimum imposable" parce que les revenus qui n’atteignent pas ce chiffre ne sont pas taxés. Le quotient conjugal, qui permet d’attribuer fictivement une part des revenus d’un contribuable à son conjoint pour réduire l’impôt dû, subit lui aussi cette adaptation.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés