Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Un complément de revenu non taxé jusqu'à 500 euros/mois, pour tous?

La présidente de l'Open Vld, Gwendolyn Rutten propose de permettre à chacun de se faire un petit "extra" de 500 euros par mois sans être taxé. Aujourd’hui, une activité complémentaire déclarée est peu attractive, car fortement taxée.
©BELGA

Depuis peu, il est déjà possible d’arrondir ses fins de mois officiellement en mettant à profit ses hobbys. Ceux qui passent par des plateformes ou applications comme Uber, Deliveroo, MenuNextDoor, List minut ne paient que 10% d’impôt, moyennant le respect de certaines règles. Les revenus annuels bruts ne peuvent notamment pas dépasser un plafond (indexé chaque année). Pour les revenus 2017, le plafond a été fixé à 5.100 euros.

" De nos jours, ceux qui ont une rémunération d’appoint se retrouvent vite dans une tranche d’imposition supérieure, et il ne leur reste quasi plus rien (de ce qu’ils ont gagné)"
Gwendolyn Rutten
Présidente de l'Open Vld

La présidente des libéraux flamands, Gwendolyn Rutten voudrait quant à elle permettre à chacun de pouvoir gagner en complément de ses revenus, un montant non imposé jusqu’à 500 euros par mois. Une rémunération d’appoint, de travail occasionnel ou pour un "extra" presté pour quelqu’un d’autre. "De nos jours, ceux qui ont une rémunération d’appoint se retrouvent vite dans une tranche d’imposition supérieure, et il ne leur reste quasi plus rien (de ce qu’ils ont gagné)", observe-t-elle, ajoutant que "c'est pourquoi cela ne se fait pas, ou alors au noir", explique-t-elle. Il s’agirait dont d’étendre la philosophie des "flexijobs" à ceux qui travaillent ou ont travaillé.

Revenus occasionnels taxés à 33%

Actuellement, si vous bénéficiez de revenus occasionnels sans lien avec vos activités professionnelles, ils peuvent être déclarés sur votre fiche fiscale sous la rubrique "revenus divers". Ils sont dans ce cas  taxés à hauteur de 33%. Sachez que vous pouvez toutefois déduire vos frais de ces revenus.

33%
Actuellement, les revenus occasionnels sans lien avec vos activités professionnelles peuvent être déclarés sur votre fiche fiscale sous la rubrique 'revenus divers' et sont taxés à hauteur de 33%.

"Si ces revenus sont plutôt réguliers qu’occasionnels, le fisc les considérera vite comme des revenus professionnels d’activités complémentaires, sur lesquels des cotisations sociales seront dues", explique Jeff Wellens, fiscaliste chez Wolters Kluwer. Si le fisc refuse de les accepter dans la catégorie " revenus divers " et les considère comme des revenus professionnels, l’impact risque d’être important car ils seront taxés aux taux habituels

Bénévoles taxés à partir d’un certain seuil

Comme son nom l’indique, le travail de bénévole n’est pas rémunéré. Mais certains bénévoles reçoivent un dédommagement pour leur travail dans un club, une fédération ou association, ne fût-ce que pour couvrir leurs frais. Cette compensation n’est pas taxée si elle est inférieure à 33,36 euros par jour et 1.334,55 euros par an.

"Si ces limites (cumulatives) sont dépassées, la totalité de la compensation — et pas seulement la partie supérieure au plafond — sera considérée comme un revenu taxable, sauf si le bénévole apporte la preuve que cette compensation ne dépasse pas le montant de ses frais", explique Jef Wellens.

Gwendolyn Rutten pointe de nombreux cas dans lesquels "les revenus supplémentaires non-imposés peuvent apporter une nouvelle dynamique": les enseignants offrant des cours particuliers, des habitants des environs qui gèrent la cantine d'un centre sportif, les pensionnés qui souhaitent rester actifs et se ménager un petit extra, entre autres. 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés