Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

3 critères pour choisir son banquier privé

La nervosité vous gagne à la seule pensée de devoir gérer vous-même votre patrimoine? Dans ce cas, une seule adresse: celle de la banque privée... Mais à quoi devez-vous faire attention? Passage en revue.

(mon argent) - Vous ne reconnaîtrez pas un bon banquier privé à son costume sur mesure. À quels éléments devez-vous dès lors être attentif?

1. Communication

Selon une récente enquête de satisfaction, la principale source d’irritation chez les clients des banques réside dans la communication difficile, voire carrément mauvaise. Le banquier qui vous inflige un monologue d’une heure qu’il conclut en vous proposant rapidement quelques fonds maison ne mérite pas votre confiance. Votre banquier commence-t-il par vous écouter attentivement? Est-il capable de traduire immédiatement ce qu'il vient d’entendre en une série de suggestions dont vous avez au moins l'impression qu'elles répondent à vos besoins? Ce sont sans doute là les prémisses d'une relation bancaire fructueuse.

2. Transparance

Tout aussi importante: la transparence dont une banque fait preuve dans la gestion de votre argent. Si vous avez le sentiment d’être tenu à l’écart, vous aurez davantage tendance à incriminer votre banquier en cas de problème. Les clients des banques privées déçus par le return de leur investissement affirment souvent qu'ils auraient "préféré dépenser eux-mêmes l’argent perdu". Vous souhaitez éviter cette frustration? N’optez pas pour la gestion discrétionnaire. Et avant de vous engager avec une banque, examinez la manière dont elle communique avec vous. Recevez-vous chaque moins un rapport papier sur l’évolution de votre capital? Pouvez-vous suivre l’évolution de votre patrimoine en ligne?

Astuce

L'été dernier, Mon argent a comparé une vingtaine de banquiers privés sur divers plans, allant des frais aux services juridiques offerts. Cliquez ici pour consulter le tableau récapitulatif.

3. Information

Pour le client de la banque privée, il est cependant plus crucial encore de se sentir suffisamment informé. Des montagnes de prospectus et de longues listes de sites qui proposent des informations en temps réel ne sont malheureusement pas gages de gestion transparente. La banque vous rétorquera toujours que toutes les informations sont disponibles. Reste à savoir qu’en faire! Si vous ne pouvez pas faire appel à une personne de confiance pour un accompagnement honnête, la relation se terminera de toute façon en eau de boudin.

Samedi 20/11, gratuit avec L'Echo

Comment investit un millionnaire?

5 règles d'or pour bien récolter les fruits de votre patrimoine

Par ailleurs:

  • Investir: Actions coopératives: vraiment intéressantes?
  • Assurances: Quels changements après les inondations?
  • Greenwood (Invesco):  "Pas de krach obligataire en vue"
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés