Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Comment un "private banker" peut vous rendre riche?

Si vous êtes à la tête d'un certain capital mais que vous n'êtes pas un gestionnaire dans l'âme, pourquoi ne pas recourir aux services d'un private banker. Comment choisir celui qui fera le mieux fructifier vos avoirs?

(mon argent) - S’il est un segment de la sphère bancaire qui a fort évolué en 10 ans, c’est bien celui du "private banking". La gestion privée a eu tendance à se démocratiser. De nombreuses banques ont abaissé leur seuil d’entrée. Le seuil d’un million d’euros, comme vous le constaterez dans le tableau ci-dessous (tableau complet en cliquant ici;* ) n’est plus l’apanage que de quelques banques. Certains acteurs du marché se démarquent même en n’exigeant aucun seuil d’entrée.

 

Type de gestion

Pour autant, les services proposés ne sont naturellement pas identiques. Entre la gestion conseil, dédiée aux très gros portefeuilles et plutôt personnalisée, et la gestion discrétionnaire, axée sur une gestion plus standardisée (entre autres en fonction du profil du client), il y a des différences taille. Si la gestion discrétionnaire recueille les faveurs des clients, d’après les banques privées, c’est parce qu’elle permet une plus grande réactivité. Soit. En confiant la gestion de ses avoirs à la banque, en fonction de son profil et éventuellement de ses desiderata, on peut effectivement être rassuré en période de grande volatilité comme c’est le cas pour le moment. Un professionnel est en effet plus à même de réagir rapidement.

Différents services

L’accès à une plus large palette de produits d’investissement et les frais de négoce forcément plus réduits lorsqu’on opte pour la gestion plus standardisée sont d’autres avantages de la gestion discrétionnaire. En revanche, en cédant les clés de son portefeuille à un gestionnaire, le client risque d’avoir l’impression de ne plus pouvoir conduire le véhicule patrimonial! Ce n’est pas faux, évidemment, surtout si le client a parfois lui-même des idées d’investissement…

A l’heure du choix

Le type de gestion n’est pas le seul facteur sur lequel les banques privées se démarquent naturellement. Comme vous le constaterez dans le tableau complet (cliquez ici), la (réelle) pratique de l’architecture ouverte (vente de produits de tiers), la fréquence des entretiens, la possibilité de se voir dispenser des conseils en ingénierie patrimoniale et/ou juridique, la transparence des frais sont autant de données essentielles à prendre en compte au moment où le client décide de confier ses avoirs à une banque privée. Un investisseur prévenu en vaut deux!

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés