Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Des tops modèles qui font mieux que la bourse

Des tops modèles comme Heidi Klum ou Gisele Bündchen gagnent très bien leur vie. En tant qu’investisseur, si vous vous laissez entraîner dans le monde du glamour et des paillettes, vous pourriez également compter sur de jolis revenus.
Publicité

(mon argent/stockpickr) – Le Dow Jones est probablement l’indice boursier le plus célèbre au monde. A l’aide d’un chiffre unique, il reflète la tendance boursière du secteur privé américain. Le Bel20 fait de même pour le marché belge, le CAC40 pour le français et ainsi de suite. Mais au-delà de ces valeurs établies, il existe des indices récalcitrants qui font apparemment fi de toutes les règles de l'économie.

Prenez l’indice Angelina Jolie, c'est-à-dire, un panier d’actions liées d’une manière ou d’une autre à l’actrice. Ce sont des sociétés qui la sponsorisent ou pour lesquelles elle est l’une des figures emblématiques, mais aussi des sociétés de production comme Viacom. Cette dernière dispose de nombreux films de l’actrice dans son catalogue. L’indice a perdu 10% de sa valeur au cours des 6 derniers mois mais fait quand même mieux que le Dow Jones. Au cours de la même période, il a connu une chute de 10,3%.

Bündchen bat le Dow Jones

De la même manière, le mannequin allemand Heidi Klum dispose de son propre indice. Celui-ci n’a perdu que à 0,7% au cours du semestre passé. Les entreprises gravitant autour de Gisele Bündchen, ont obtenu d’excellents résultats. Leurs cours de bourse a augmenté d’environ 1,6% au cours de ces mêmes six mois. L’année dernière, il a même été question d’une augmentation de 29% tandis que le Dow Jones n’augmentait que de 6,5%.

De plus, Bündchen n’est pas à plaindre. D’après le magazine Forbes, aucun mannequin n’est aussi bien payé qu’elle et elle est la seizième femme la plus riche au monde dans le secteur du divertissement. Ses revenus en 2007 ont été estimés à environ 23 millions d’euros. La Brésilienne a d’ailleurs été rémunérée en euros. Son indice est composé entre autre de la marque Polo Ralph Lauren tandis qu’elle prête ses traits à Procter&Gamble, LVMH, Disney et Apple.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés