Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

"Les actions européennes peuvent prendre 30% en 2 ans"

Le gestionnaire de patrimoine britannique Threadneedle Investments a décroché la semaine dernière L’Écho & De Tijd Award du meilleur gestionnaire d’actions. Mon argent a rencontré William Davies, responsable de la gestion des actions chez Threadneedle Investments.
Publicité

(mon argent) - Bien que les fonds d’actions du gestionnaire de patrimoine britannique Threadneedle Investments enregistrent une performance notable depuis des années, c’est la première fois qu’ils ont décroché la semaine dernière L’Écho & De Tijd Award du meilleur gestionnaire d’actions. "Les perspectives des actions européennes restent excellentes", assure William Davies, responsable de la gestion des actions.

Quelles sont vos prévisions pour les mois à venir?

"En général, les valorisations des actions européennes restent attrayantes, dans un contexte historique, mais aussi en comparaison avec d’autres régions. Nous pensons que les actions européennes peuvent encore gagner 20% ces deux prochaines années. En tenant compte des dividendes, la hausse pourrait même atteindre 30%. Évidemment, certains facteurs risquent de gâcher le tableau. Les banques européennes pourraient être contraintes de lever des capitaux. Par ailleurs, elles sont largement exposées aux pays européens à problèmes. C’est pourquoi la volatilité des actions européennes devrait rester élevée. Mais malgré ces risques, les perspectives sont enthousiasmantes."

Quels secteurs recèlent le plus grand potentiel?

"L’an dernier, les investisseurs pouvaient profiter des divergences notables au sein de l’Europe en se concentrant notamment sur les sociétés exportatrices, souvent actives sur les marchés émergents. En 2011 cependant, cette divergence sera moins marquée, et la vision des investisseurs s’élargira. Chez Threadneedle, nous misons sur ce paramètre en intégrant en portefeuille les sociétés qui pourront être avantagées par la demande domestique, comme l’Allemagne ou les pays scandinaves. Au cours des prochains mois, la sélection d’actions revêtira une importance cruciale. Actuellement, le potentiel est concentré sur le secteur des services d’utilité publique et les banques."

Un exemple d’une action sur laquelle vous misez plus particulièrement?

"Le coût élevé de l’énergie force les entreprises à investir dans des produits qui accroissent l’efficience énergétique. Le groupe français Schneider Electric développe une technologie et des solutions intégrées permettant d’optimiser la consommation énergétique. L’action devrait donc pouvoir profiter du phénomène."

Quel type d’actions est-il préférable d’éviter et pourquoi?

"En 2010, les actions exposées aux marchés émergents ont remporté un vif succès, alors que celles ciblées sur les marchés occidentaux perdaient du terrain. Cette année, le tableau devrait être plus équilibré, l’accent se plaçant davantage au niveau des secteurs restés en retrait. Nous pensons toutefois que les actions de secteurs affichant une croissance modeste et un pouvoir de fixation de prix limité peineront à sortir la tête de l’eau. Je pense aux télécoms et à la pharmacie. "

Quels sont les principaux risques inhérents aux marchés boursiers?

"En Europe, un nouvel épisode de la crise de l’endettement. Mais la croissance modérée et l’inflation sont d’autres risques bien réels. Nous saluons cependant la détermination des décideurs politiques à appliquer une approche plus musclée."

Dans quelles actions belges Threadneedle investit aujourd’hui?

"Nos fonds en détiennent deux: Umicore et AB Inbev."

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés