Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les meilleurs fonds de l'année 2009

EN 2009, les marchés émergents se sont redressés sensiblement depuis la crise boursière de 2008. C'est ce qui ressort du top 10 des fonds de placement les plus performants de 2009.

(mon argent) – La liste des fonds de placement les plus performants est presque totalement monopolisée par les fonds des marchés émergents. L’Europe de l’Est, surtout, se porte bien. Dans le top 10 figurent cinq fonds russes et un seul fonds d’Europe de l’Est plus large. Le fonds russe moyen a progressé de plus de 140% en 2009, porté essentiellement p la hausse des prix des matières premières.

De même, l’amélioration de la conjoncture économique a permis un regain de confiance à l’égard des marchés boursiers russes. L’indice russe RTS démontre que le redressement a été large. Des actions figurant dans l’indice, 90% ont au moins doublé l’an dernier.

Pour les mêmes raisons, les fonds brésiliens et indiens se sont très bien comportés. Le fonds d’actions brésilien moyen a progressé en 2009 d’environ 115%. Pour le fonds indien moyen, on enregistre une hausse moyenne de près de 80%. Le quatrième pays faisant partie de la région désignée par l’acronyme prometteur BRIC, la Chine, s’est un peu moins bien porté en 2009. Le fonds d’actions chinois moyen a signé une progression de « seulement » 53%.

Outre les neuf fonds des pays émergents du top 10, on recense également le fonds des matières premières du gestionnaire de patrimoine luxembourgeois Fuchs. Fuchs Global Natural Resources Fund a misé avec brio sur la hausse des prix des matières premières.

* Au 22/12/2009

En baisse

Parmi les fonds les moins performants de 2009, on recense les fonds immobiliers, ce qui n’a rien d’étonnant. L’immobilier souffre encore des retombées de la crise économique, ce qui a eu une baisse des prix comme conséquence. En outre, les fonds monétaires en dollar américain ne se sont pas très bien comportés. Exprimés en euro, ces fonds ont présenté un return négatif de -2,7%, en raison surtout de l’affaiblissement du dollar.

De même, les fonds japonais se sont moins bien comportés. Les fonds monétaires et obligataires en yen ont été affectés par l’affaiblissement de la devise japonaise alors que les fonds d’actions japonaises ont signé un redressement timide. Les fonds, exprimés en euro, ont progressé en moyenne de 3,6%. Le Nikkei 225, indice japonais, a gagné quelque 17% sur la même période en yen.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés