Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les "vieilles actions", le jackpot?

Elles trainent au grenier dans un coffre. Vous les retrouvez suite au décès de votre grand-parent... Les vieilles actions valent parfois plus que le papier jauni qu'elles arborent. Parfois, elles valent même une vraie fortune.

(mon argent) - Allez fouiller dans votre grenier, vous êtes peut-être riche sans le savoir… Les anciens titres de Bourse sont souvent considérés comme de simples jolis morceaux de papier jaunis. Les enfants apprécient la richesse de leurs illustrations qui sont parfois gravées en plusieurs couleurs. Leurs parents regrettent, eux, que leurs aïeux n’aient pas vendus leurs actions et leurs obligations quand elles avaient encore une valeur marchande… Mais certains chanceux peuvent en réalité avoir dans leurs mains un véritable petit pactole. La scripophilie peut rapporter gros, très gros.

Prix exorbitant

820.000 euros… Le chiffre a de quoi faire rêver. La célébrissime maison de vente aux enchères Christie’s a vendu en novembre dernier à New York pour cette somme record la toute première obligation pour la roulette de Monte Carlo (photo ci-contre). Ce titre avait, il est vrai, tout pour plaire. Imaginé par Marcel Duchamp, ce petit bout de papier est illustré par une œuvre du dadaïste américain Man Ray qui représente une photo du peintre français couvert de bulles de savon et coiffé de deux ailes avec pour seul arrière-plan une roue de roulette.

Imprimées à seulement 30 exemplaires (il y a toutefois peu de chance qu’elles aient toutes été vendues), ces obligations au porteur d’une valeur faciale de 500 francs chacune et datant de 1924 sont signées par la main du plasticien qui a inspiré de nombreux artistes contemporains. Les propriétaires de ces titres, et notamment plusieurs amis de M. Duchamp dont la peintre Marie Laurencin ou son dentiste Daniel Tzanck, ont du se mordre les doigts d’avoir investi une partie de leurs deniers dans cette société qui a connu un échec retentissant. Mais leurs descendants ne doivent pas en dire autant…

Le prix exorbitant payé à New York pour cette obligation d’une entreprise disparue depuis bien longtemps peut étonner mais il s’explique. L’immense majorité des anciens titres de bourse se vendent pour quelques euros dans des brocantes ou sur des sites spécialisés tels que numistoria.com, pentenrieder.com ou schoene-aktien.de. Les acheteurs sont souvent des employés ou des retraités des entreprises citées sur ces titres. Les actions les plus chères dont les prix dépassent 500 euros sont, elles, presque toujours vendues aux enchères.

Critères

Mais quels sont les critères qui font d’un morceau de papier sans valeur une perle rare?

  • L’ancienneté: Les anciens titres de Bourse se bonifient avec l’âge. En clair, plus leur date d’émission est ancienne, plus leur prix a des chances d’être important. Une action d’une société présente dans l’aviation est considérée ancienne lorsqu’elle date de 1910. Pour l’automobile, il faut remonter aux années proches de 1890. Les titres des compagnies de chemins de fer commencent, eux, à prendre de la valeur quand ils ont été émis autour de 1850 et les certificats servant à financer le creusement de canaux sont très populaires lorsqu’ils ont été imprimés aux alentours de 1790. La toute première action de l’histoire aurait été émise par la Compagnie néerlandaise des Indes orientales en… 1606. Les experts estiment que son prix pourrait atteindre 2 à 3 millions d’euros si elle était proposée à une vente aux enchères.
  • Son importance historique: De nombreuses actions ont été émises dans des moments critiques de l’histoire. Du percement du canal de Panama à la guerre civile américaine en passant par le financement des colonies orientales, ces titres intéressent tout particulièrement les scripophiles en herbe.
  • Les autographes: Une petite signature peut faire toute la différence. Un simple chiffre le prouve… Huit des 10 anciens titres de bourse vendus le plus cher aux enchères portent le seing d’une personne célèbre. Le milliardaire John D. Rockefeller, le roi de l’acier Andrew Carnegie, le compositeur Johann Strauss ou les inventeurs Samuel F. Morse et Benjamin Franklin  sont tout particulièrement populaires.
  • Les gravures: La beauté des illustrations sur les titres attirent aussi les collectionneurs mais ce "petit plus" ne permettra jamais à lui seul à une action d’atteindre des prix très élevés.
  • Son état de conservation: La règle est toute simple. Plus une ancienne action est bien conservée, meilleur sera son prix…

Facteurs imprévisibles

Ces critères, aussi valables soient-ils, ne représentent toutefois pas une règle d’or. Le marché des anciens titres en Bourse ou des obligations dépend en effet aussi de facteurs totalement imprévisibles. Il suffit ainsi par exemple qu’une personne retrouve dans un vieux coffre un paquet d’actions qui étaient auparavant jugées rarissimes pour que leurs prix s’effondrent immédiatement.

Au lendemain de la chute du mur de Berlin, près de 30 millions de titres appartenant à des allemands de l’Est sont apparus sur le marché, bouleversant ainsi toutes les règles établies par les collectionneurs. Depuis l’été 2009, les résultats des ventes aux enchères montrent toutefois que ce marché hors du commun a retrouvé un semblant de normalité avec des prix en forte hausse. Une enquête de l’hebdomadaire Wirtschaftswoche estime ainsi qu’un "portefeuille" d’anciennes actions rapporterait un rendement annuel compris entre 8 et 10%. Cette évaluation vaut ce qu’elle vaut mais elle montre que ces vieux bouts de papier peuvent encore rapporter gros.

10 anciennes actions vendues aux enchères
Prix adjugé (Eur) Valeur mobilière
Type/Date d'émission
820.000 Monte Carlo Carlo Bond Nr.1 Obligation/1925
138.000  
Standard Oil Company Action/1871
122.000  
Deutsche Bank Action/1871
81.000 Pullmann's Car Company Action/1878
72.000 United States Steel Company Action/1901
66.000 New Orleans & Ohio Telegraph Lessees Action/1856
63.000 5% US-Government Bond Obligation/1781
56.500 Komische Oper Wien Action/1871
56.000 La Compania de Reales Diligencias Action/1831
55.000
Standard Oil Company Action/1871

Sources: Christie's, HWPH Historisches Wertpapierhaus AG

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés