Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Limiter les prêts hypothécaires à 30 ans?

C'est une proposition de trois députés bruxellois qui sera débattue vendredi au parlement bruxellois. Son objectif: éviter d'allonger la durée des prêts hypothécaires sur 40 ou 50 ans.
©Photo News

Limiter la durée des prêts hypothécaires à maximum 30 ans. C'est une proposition des députés MR Olivier de Clippele et Françoise Schepmans et du député FDF Serge de Patoul qui sera débattue vendredi au Parlement bruxellois.

"L’allongement de la durée des prêts hypothécaires au-delà de 30 ans est pénalisante pour les emprunteurs. Ils payeront une surcharge d’intérêts anormalement élevée pour une faible réduction de la charge des remboursements mensuels", explique Olivier de Clippele. "Ce marché des prêts de longue durée profite surtout aux banques", ajoute-t-il. Et de prendre deux exemples:

  • Un prêt de 100.000 euros coûtera 175.291 euros au total (remboursements + intérêts) sur 30 ans, alors que ce même prêt sur 35 ans coûtera 191.343 euros, soit un surcoût de 16.052 euros, pour une mensualité qui ne sera réduite que de 31,34 euros.
  • Pour un prêt sur 40 ans, le supplément à payer par rapport à un prêt de 30 ans sera de 31.684 euros pour un prêt de 100.000 euros avec une mensualité qui ne sera réduite que de 55,70 euros.

En outre, le fait d’emprunter sur une longue période placera inévitablement un grand nombre de propriétaires dans l’obligation de poursuivre des remboursements hypothécaires au-delà de l’âge de la pension.

Selon le député, la durée moyenne des prêts hypothécaires en Belgique est passée de 17 ans en 2004 à 22 ans en 2008 avec un taux d’endettement des ménages qui est passé de 63% à 80% durant la même période.

Cet allongement de la durée des prêts hypothécaires conduit, selon Olivier de Clippele, à doper artificiellement le prix de l'immobilier.

De son côté, Febelfin "se pose des questions" sur l'utilité de limiter la durée des prêts hypothécaires à 30 ans. Ce type de prêt reste très marginal, souligne la Fédération belge du secteur financier. "Un rapport de la Banque nationale de Belgique démontre le peu d'intérêt pour les crédits au-delà de 30 ans. Nous nous posons donc des questions sur l'utilité d'une telle interdiction, qui ne constitue pas une demande des emprunteurs", pointe la fédération.


L'année dernière, la Banque nationale de Belgique (BNB) a enregistré 321.261 nouveaux contrats pour un crédit hypothécaire, contre 402.271 en 2011. Le nombre d'emprunteurs en difficulté de paiement a par ailleurs augmenté. En 2012, la Centrale des Crédits aux Particuliers de la BNB en a recensé 41.583 pour les prêts hypothécaires, contre 40.109 l'année précédente.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés