Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quelles actions profitent de l'effet Obama?

Dimanche, la Chambre américaine des Représentants a approuvé à une courte majorité la réforme approfondie du système des soins de santé. Quelles conséquences cette décision a-t-elle pour l’investisseur ?

(mon argent) – L’objectif du plan de réforme du président américain Barack Obama est clair : une couverture maladie plus efficace et plus sociale pour un plus grand nombre d’Américains, mais qui coûterait moins cher à l’État. Ce projet a un coût de près de 1.000 milliards de dollars répartis sur les dix prochaines années. Parallèlement cependant, les Démocrates sont convaincus que la réforme permettra d'alléger le déficit budgétaire de 1.300 milliards au cours des vingt prochaines années.

Grâce à ce projet, 32 millions d’Américains supplémentaires pourraient bénéficier des soins de santé. Le nombre d’habitants assurés augmenterait ainsi de 83 à 95%. Les soins de santé aux États-Unis reposent sur le principe du marché libre, même si l’État intervient par l’intermédiaire d’une série de programmes complexes et coûteux. Les Américains n’ont pas de mutuelle mais contractent, individuellement ou via leur employeur, une police d’assurance auprès d'un assureur privé.

La réforme est à ce point drastique que les analystes prévoient qu’elle aura une incidence importante sur les portefeuilles en placement. Le site américain The Motley Fool a déjà établi le classement des entreprises américains susceptibles de tirer profit de cette réforme.

1. Producteurs de médicaments

Les 32 millions d’Américains assurés supplémentaires auront plus aisément accès (et à meilleur compte) aux médicaments. Pour les médicaments qui n’ont d’effet qu’à long terme particulièrement, ceci peut avoir des conséquences majeures. C’est notamment le cas de l’antidiabétique Januvia de Merck ou des anti-cholestérol Lipitor (Pfizer) et Crestor (AstraZeneca). Contrairement aux médicaments réellement indispensables dans l’immédiat, les patients non assurés finissent par ne plus prendre ce type de médicaments en raison de leur coût.

2. Producteurs meilleur marché

La réforme joue également en faveur des entreprises mettant l’accent sur les médicaments moins chers. Medco Health Solutions et Express Scripts, notamment, offrent des médicaments moins chers par correspondance. Mais les producteurs de médicaments génériques, eux aussi, seront favorisés par la réforme. C’est notamment le cas d’Eli Lilly ou de Teva Pharmaceuticals. Cette réforme permet par ailleurs aux producteurs de fabriquer des versions génériques d’un nouveau type de médicaments, ce qui était impossible auparavant.

3. Assureurs

Les assureurs santé tels que UnitedHealth Group et Aetna peuvent également tirer profit de cette réforme. D’une part, les assureurs devront rendre leurs primes plus démocratiques, ce qui peut exercer une pression sur les marges. D’autre part, ces 32 millions d’Américains leur assurent un marché énorme.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés