Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Taux élevé: quelles conséquences sur votre portefeuille?

Le taux à long terme belge a progressé ces derniers jours à plus de 4%, touchant son plus haut niveau en un an et demi. Quelles sont les conséquences de ce taux plus élevé?

(Mon Argent) – Fin août, le taux belge à long terme touchait un plancher à 2,82%. Aujourd’hui, le taux est déjà supérieur à 4%. D’autres pays, surtout l’Irlande et les pays sud-européens, ont vu leur taux augmenter sensiblement au cours des derniers mois. Cette augmentation a divers conséquences. Voici les principales.

1/ Dette d’État de plus en plus lourde

Un taux à long terme plus élevé signifie que les pays devront verser une indemnité plus importante lorsqu’ils contractent de nouvelles dettes. Pour 2011, la Belgique prévoit de nouvelles émissions obligataires d’une valeur de 42 milliards d’euros. Une hausse de taux d’un point de pourcentage signifie donc que notre pays devra payer 420 millions d’euros supplémentaires sous forme d’intérêts. Globalement, on peut affirmer que la hausse des taux alourdit la dette des État et participe à l’effet boule de neige. La première conséquence d’un alourdissement de la dette d’un État est connue désormais : les impôts augmentent.

2/ Baisses de cours sur les obligations

La hausse de taux va de pair avec une baisse des cours obligataires. À son tour, celle-ci implique une perte virtuelle pour les investisseurs qui détiennent des obligations en portefeuille. Les compagnies d’assurances, surtout, ont d’importantes positions en obligations publiques. Elles sont donc les plus touchées par une hausse des taux.

3/ Bons de caisse/ Comptes à terme

Les taux sur les bons de caisse dépendent de l’évolution des obligations d’État belges à échéance comparable. Les taux en hausse sont donc une bonne nouvelle pour les épargnants qui souhaitent investir en bons de caisse ou en comptes à terme. Nous l’avons constaté ces dernières semaines, lorsque de nombreuses banques ont relevé leur taux sur ces produits d’épargne à long terme. Les taux des livrets d’épargne ne changent pas car la référence utilisée est plutôt le taux de court terme.

4/ Crédits hypothécaires

Les taux des emprunts hypothécaires ont un lien étroit avec les taux à long terme. Plus ceux-ci sont élevés, plus l’emprunt auprès d’une banque coûte cher. Ces dernières semaines, les banques ont d’ailleurs relevé leurs taux sur leurs emprunts hypothécaires.

5/ Actions

Les taux à long terme faibles profitent généralement aux actions. Étant donné que les produits à revenu fixe rapportent peu dans un tel contexte, il y a pourtant peu d’alternatives aux actions. Dès lors, le capital-risque attire souvent davantage d’argent. De plus, les analystes utilisent, dans leurs modèles de valorisation des actions, le taux à long terme. Plus le taux est faible, plus la valorisation est tendue. Ce qui s’explique par le fait que les gains futurs sont surestimés en cas de baisse des taux. Une hausse des taux est donc plutôt une moins bonne nouvelle pour les actions.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés