mon argent

En quoi consiste l'assurance revenu garanti?

©BELGAIMAGE

Certains employés bénéficient d’une assurance revenu garanti contractée par leur employeur. Un avantage extralégal appréciable, sachant qu’une absence de plus de 30 jours a déjà un impact significatif sur le revenu d’un salarié.

De quoi s’agit-il?

Pendant le premier mois d’incapacité de travail, le travailleur a légalement droit à un salaire garanti (100%) payé par son employeur. Mais à partir du deuxième mois d’incapacité, la mutuelle prend le relais… et ne lui verse que 60% de ses revenus habituels (plafonnés) puis, selon son statut, entre 40 et 65% au-delà de la première année d’incapacité.

L’assurance revenu garanti intervient pour compléter l’intervention de l’assurance-maladie invalidité, permettant au travailleur de toucher en moyenne entre 70 et 80% de son salaire et de préserver ainsi son niveau de vie. "C’est l’entreprise qui détermine elle-même le délai de carence. Dans 80 à 90% des cas que nous avonsen portefeuille, l’indemnité est versée dès le deuxième mois d’incapacité. Mais parfois, l’employeur garantit lui-même le versement du salaire pendant 3 mois, 6 mois ou même un an", précise Benoit Halbart, directeur Marketing Employee Benefits chez AG Insurance. Au-delà d’un an – qui correspond au seuil de l’invalidité à long terme — l’employeur est obligé d’externaliser".

Quel est le montant de la prime?

La prime payée par l’employeur est fonction du salaire de l’employé. "Mais s’agissant d’une assurance collective, l’assureur fixe un taux de prime global (pour le groupe d’employés) qui sera essentiellement fonction du risque", poursuit Benoit Halbart.

Jusqu’à quel âge?

La plupart des assurances revenu garanti courent jusqu’à l’âge de la retraite (65 ans). Compte tenu de l’allongement progressif de l’âge légal de la pension, certaines situations pourraient dès lors devenir problématiques. Qu’adviendrait-il de la couverture d’un employé censé travailler jusqu’à 67 ans et qui tomberait en invalidité à 65 ans?

Guide Assurances 2018

Quelles assurances sont incontournables et lesquelles sont superflues?

Des assurances pour chaque phase de votre vie.

Le 'Guide Assurances' est paru le 20/10. Abonné à L'Echo? Cliquez ici pour le lire au format PDF.

"Employeurs et assureurs ont pris les devants. AG Insurance a modernisé ses produits afin de gérer cette situation", assure Benoit Halbart. En clair, si pareil cas devait se produire, la couverture serait allongée de deux ans.

Est-ce toujours intéressant?

Ces dernières années, compte tenu de l’explosion des maladies de longue durée liées au stress (en particulier les burnouts), certaines compagnies d’assurances ont exclu ou restreint la couverture des affections psychologiques dans le cadre de l’assurance revenu garanti. AG Insurance a, pour sa part, fait le choix de proposer deux formules.

Les entreprises actuellement clientes ont le choix entre:

→ rester attachées à un produit "ancienne génération", qui inclut une garantie illimitée pour les affections psychologiques (mais ne couvre pas forcément le risque jusqu’au nouvel âge de la retraite).

→ un produit "nouvelle génération" (lancé début 2017), qui limite la garantie des affections psychologiques à 2 ans sur la durée de la carrière mais prévoit un accompagnement individualisé avec l’accès à un programme de réintégration au travail. "Depuis son lancement, une grande partie de notre portefeuille a switché vers cette approche et nous enregistrons des résultats win-win très encourageants. La plupart des travailleurs réintègrent l’entreprise en moins de 6 mois", se réjouit Benoit Halbart.

Lequel ajoute que "si les entreprises conservent l’ancien produit, c’est souvent parce qu’elles n’ont pas encore eu l’occasion de négocier le changement avec les syndicats, qui sont plus prompts à voir le volet limitation de garantie que l’aspect accompagnement du malade".

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content