La Wallonie booste le montant de ses primes à l'énergie

Les aides vont quadrupler pour l’isolation de la toiture. ©Aude Vanlathem

En attendant une réforme en profondeur du système, la Wallonie va augmenter, dès le 1er mars, le montant de certaines primes à l’énergie et à la rénovation.

Bonne nouvelle pour les personnes qui comptaient entreprendre des travaux de rénovation dans leur habitation. Les montants des primes à l’énergie et à la rénovation augmentent en Wallonie dès le 1er mars. Les aides vont même quadrupler pour l’isolation de la toiture.

"Il faut inciter les citoyens à utiliser ces primes et les rendre plus attractives."
Valérie De Bue
Ministre du Logement

Si l’approche du salon Batibouw explique en partie cette annonce faite aujourd’hui par le ministre de l’Énergie Jean-Luc Crucke (MR) en concertation avec sa collègue du Logement Valérie De Bue (MR), cette hausse de l’aide publique aux travaux énergétiques est surtout rendue possible par la sous-consommation des budgets 2017. "Les primes Logement et Énergie ont été sous-utilisées à concurrence de 50% l’année dernière", reconnaît le ministre Crucke. Pour le budget alloué à la rénovation par exemple, 7 millions des 15,5 millions disponibles ont été consommés. En énergie, il reste 13 millions sur l’enveloppe globale de 33 millions réservés aux primes pour 2017.

Cette baisse de l’engouement du public pour ces primes s’explique par de multiples facteurs comme une lourdeur administrative dans les démarches à entreprendre par les particuliers pour en bénéficier. "Il faut aussi admettre la complexité du système. On parle actuellement de plus de 32 primes. Il faut pratiquement être ingénieur pour s’y retrouver", admet Jean-Luc Crucke.

©Mediafin

En attendant une réforme en profondeur du système pour septembre, une période transitoire sera lancée le 1er mars. "Il faut inciter les citoyens à utiliser ces primes et il faut les rendre plus attractives. Ces primes, c’est du win-win pour les Wallons et aussi pour la Wallonie. Elles doivent lui permettre d’atteindre les objectifs énergétiques fixés par l’Europe", insiste de son côté la ministre du Logement.

En pratique, une quinzaine de primes vont profiter du gras budgétaire. Le système transitoire a aussi prévu de multiplier par trois les montants des primes pour les ménages aux revenus annuels inférieurs à 21.900 euros.

Côté calendrier, si les nouveaux montants entreront en vigueur en mars, les factures datées après le 1er novembre 2017, et qui n’ont fait l’objet d’aucune demande de primes dans l’ancien régime, pourront aussi bénéficier du régime transitoire.

Plus strict dès septembre

Pour la suite, les ministres annoncent une grande réforme en septembre. Elle rendra obligatoire l’usage de l’auditeur énergétique. Outre la réalisation de la photographie du bâtiment et des recommandations sur les travaux énergétiques à entreprendre, l’auditeur sera surtout amené à prioriser les travaux à effectuer. "Il faudra suivre cette priorisation pour profiter des primes", prévient déjà le ministre de l’Énergie.

Guide Immobilier 2018

Financer la maison de vos rêves en 5 étapes

Que vaut votre maison? Les prix des maisons, appartements et terrains à bâtir dans les 589 communes de Belgique. Cliquez ici pour consulter la carte >

Le 'Guide Immobilier' est paru le 24/2. Cliquez ici pour le lire au format PDF.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content