C'est "vraiment" le moment de rénover

©© Joe Fox

Tant en Wallonie qu’à Bruxelles, le montant de certaines primes destinées à la rénovation et aux économies d’énergie a été revu à la hausse, tandis que les taux des crédits réservés à de tels travaux restent relativement bas. Par où commencer votre chantier?

Un Belge sur deux réalise des travaux de rénovation après l’achat d’une habitation, selon une étude commandée par le Salon Batibouw (qui se clôture ce dimanche 4 mars à 18h30). En matière de petits travaux (rénover un plafond, changer l’éclairage, remettre une couche de peinture,…), les Belges mettent volontiers la main à la pâte.

En revanche, pour les travaux plus importants et plus compliqués, ils font davantage appel à des professionnels. "Cela vaut pour la cuisine, l’électricité, l’extension de l’habitation, le chauffage, le châssis et le toit", selon le communiqué de presse de Batibouw.

Or, faire appel à de la main-d’œuvre peut rapidement faire grimper les coûts de ce type de travaux! Heureusement, la Région bruxelloise et la Région wallonne viennent de revoir à la hausse le montant de certaines primes destinées à la rénovation et aux économies d’énergie.

À Bruxelles

Présent au salon Batibouw, Bruxelles Environnement a fait savoir que le régime des "Primes Energie 2018" prévoit une augmentation du montant accordé pour isoler sa toiture (voir tableau page 42). En fonction de la catégorie de revenus, il oscille désormais entre 20 et 40 euros/m² (au lieu de 15 à 25 euros en 2017). "Une toiture bien isolée peut générer plus de 30% d’économies d’énergie", précise Bruxelles Environnement. Ce chantier est donc un must absolu dans l’ordre de priorité des travaux de rénovation.

"L’isolation du toit est l’investissement le plus rentable en matière de rénovation."
Céline Frémault
Ministre bruxelloise de l’Energie et de l’Environnement

Pas convaincu? "La facture énergétique d’un ménage bruxellois est en moyenne de 1400 euros/an, dont 60% sont consacrés au chauffage, rappelle Bruxelles Environnement. Isoler est donc une priorité pour faire baisser ce montant, surtout quand on sait que les maisonsbruxelloises sont en général très mal isolées. C’est aussi un investissement puisqu’en isolant, on améliore les performances énergétiques de son certificat PEB. Une plus-value à faire valoir lors de la location ou la revente."

Autre nouveauté des "Primes Energie 2018" bruxelloises: l’allongement du délai pour l’introduction d’une prime. Il vient de passer de 4 à 12 mois à partir de la date de la facture de solde (celle-ci doit être acquittée avant d’envoyer votre dossier, ndlr).

Petit conseil: avant de réaliser les travaux, assurez-vous que le devis permet bien de répondre aux exigences techniques et administratives des primes énergie.

Plus d’infos via environnement.brussels

En Wallonie

Le jeudi 1er mars, les montants de plusieurs primes wallonnes à la rénovation et à l’efficacité énergétique des bâtiments ont été sensiblement augmentés (voir tableau page 42).

Concrètement, si l’on additionne les avantages pour les ménages les moins favorisés (revenus annuels inférieurs à 21.900 euros) et le fait que les superficies concernées par les travaux ont elles aussi été revues à la hausse, ces montants ont littéralement doublé, triplé, voire même quadruplé selon les cas.

Par exemple, pour le remplacement des menuiseries extérieures, le montant de base maximal de la prime était de 600 euros. Désormais, il atteint 1.600 euros et peut même atteindre 4.800 euros pour les revenus inférieurs.

Autre exemple, le montant de la prime pour l’isolation du toit (par un entrepreneur) a triplé et est passé de 5 à 15 euros/m² (et de 15 à 45 euros/m² pour les bas revenus) alors que la superficie maximum du toit concernée par cette prime a également augmenté (de 100 à 150 m²). À ce propos, notez que la Wallonie est la seule Région qui offre encore un avantage fiscal pour l’isolation d’un toit. La réduction d’impôts se fait au taux de 30% sur les dépenses réellement effectuées.

L’avantage est toutefois plafonné à 3.200 euros.

Toutes ces bonnes nouvelles pour les candidats à la rénovation en amènent une autre pour ceux qui se sont déjà lancés dans des travaux: les factures émises après le 1er novembre 2017 et qui n’ont encore fait l’objet d’aucune demande de prime dans l’ancien régime peuvent aussi bénéficier du nouveau régime de primes.

Pour rappel, pour bénéficier d’une prime, la demande doit être introduite dans les quatre mois suivant la facture finale.

Plus d’infos via energie.wallonie.be.

Auditeur énergétique

Avant d’entamer des travaux dans un logement, il faut idéalement faire appel à un auditeur agréé afin de faire réaliser un audit énergétique, aussi appelé Procédure d’Avis Energétique (PAE). Cette procédure permet de connaître les points faibles d’un logement, d’émettre un avis sur la qualité énergétique globale du logement et d’identifier les travaux à réaliser prioritairement (afin de diminuer les consommations d’énergie).

Contrairement au certificat PEB (qui atteste du niveau gobal de performance énergétique d’un logement et qui est obligatoire en cas de vente ou de location d’un bien), l’audit énergétique a jusqu’ici toujours été une mesure volontaire. Mais les choses devraient très bientôt évoluer: la Wallonie a déjà annoncé une grande réforme de ses primes pour le mois de septembre. Celle-ci rendra obligatoire (mais toujours subventionné) l’usage d’un auditeur énergétique dans l’optique de prioriser les travaux à effectuer.

En effet, "il faudra suivre cette priorisation pour profiter des primes", a prévenu Jean-Luc Crucke, le ministre wallon de l’Energie. "Mais on évitera ainsi que des primes soient octroyées pour des travaux réalisés en dépit du bon sens, par exemple le placement d’une nouvelle chaudière avant d’avoir une bonne toiture", a ajouté Valérie De Bue, la ministre wallonne du Logement.

De plus, c’est aussi cet auditeur énergétique qui fixera le montant des primes et non plus l’administration.

Quel budget devrez-vous donc prévoir avant la réalisation des travaux donnant accès aux primes? Le coût d’un audit varie fortement en fonction du type de logement audité (et du type d’audit) et surtout du travail que l’auditeur doit accomplir pour réaliser ses missions. La Région wallonne mentionne néanmoins quelques indications de prix sur son portail: comptez 800 euros pour une maison peu compliquée dans la détermination de son volume et des caractéristiques de ses installations.

Pour un appartement, l’audit se limite à l’analyse de l’enveloppe. Son coût est donc moins élevé (environ 500 euros) et il varie en fonction de la complexité des parois du logement.

Notez que l’audit énergétique peut être subventionné. La prime de base correspond à 220 euros. Ce montant peut être multiplié par trois pour les revenus inférieurs, soit 660 euros. Cela ne signifie pas pour autant qu’un audit d’une valeur de 500 euros devient gratuit. En effet, le montant de la prime ne peut en aucun cas dépasser 70% du montant (TVAC) de la facture.

En ce qui concerne la Région bruxelloise, la réalisation d’un audit énergétique permet aussi de bénéficier d’une prime. Celle-ci s’élève à 400 euros. Mais comme en Wallonie, elle est plafonnée (maximum 50% de la facture.)

Conseils gratuits en Wallonie

Pour vous aider dans vos (futures) démarches de rénovation, vous pouvez aussi vous faire assister gratuitement par les experts d’un des seize "Guichets énergie Wallonie", qui selon les cas se déplacent à domicile.

Ces Guichets sont destinés à guider les citoyens dans tous les domaines touchant à l’énergie au sein d’un logement. Plus concrètement, ils peuvent leur apporter des réponses personnalisées, neutres et objectives par rapport aux questions qu’ils se posent sur l’énergie au sein de leur habitat. Il peut s’agir de questions techniques (choix technologiques, fonctionnement et rentabilité des installations), administratives (formalités PEB, aides et primes) ou sur les exigences réglementaires.

Voici quelques exemples de services que peuvent vous rendre les Guichets énergie: ils peuvent vérifier l’état de traitement de votre dossier de demande de prime, évaluer avec vous l’intérêt de placer des panneaux solaires photovoltaïques, analyser avec vous et à l’aide de wattmètres votre consommation électrique si votre facture est trop élevée, etc.

Si vous rénovez, les Guichets énergie peuvent même vous aider à remplir les formulaire de déclaration PEB simplifiée pour des travaux de rénovation simple et des changements d’affectation sans architecte et sans responsable PEB.

Plus d’infos via energie.wallonie.be.

… et à Bruxelles

Il y a désormais une nouvelle bannière destinée à aux Bruxellois qui désirent améliorer leur logement: Homegrade. Elle correspond à l’union du Centre Urbain et de La Maison de l’Energie. Elle s’adresse tant aux propriétaires qu’aux locataires et permet de bénéficier d’information diverses sur l’urbanisme, l’acoustique, etc. Mais aussi sur la rénovation et l’énergie!

Les conseillers d’Homegrade ont entre autres pour mission d’accompagner les Bruxellois dans leurs démarches techniques et administratives.

Par exemple, dans l’optique de réduire votre facture énergétique et de concrétiser vos projets de rénovation, des visites à domicile sont proposées.

Voici quelques exemples d’autres services que les conseillers d’Homegrade peuvent vous rendre: recherche des solutions techniques pour votre logement (isolation, chauffage, ventilation, énergies renouvlables), analyse globale de vos devis, explication d’aspects règlementaires, estimation des gains sur vos factures d’énergie, analyse des aides financières, explication des solutions de financement.

Plus d’infos via homegrade.brussels

Conclusion

À Bruxelles comme en Wallonie, des primes sont à votre entière disposition pour rénover votre logement à un coût réduit. De plus, des conseillers-experts régionaux sont à votre service gratuitement pour vous aider tout au long des différentes étapes de vos travaux de rénovations. Ils peuvent même vous renseigner en matière d’aides au financement. Ce serait donc dommage de vous passer de toutes ces aides!

©Mediafin

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content