mon argent

10 choses qu'un futur pensionné doit savoir

Si vous êtes pressé de prendre votre pension, sachez que vous pouvez arrêter de travailler quand vous le voulez. Mais vous ne toucherez votre pension légale qu’à 65 ans. ©Photo News

Vous avez entre 50 et 60 ans? L’heure de la pension approche (doucement). Et même si cette perspective vous semble encore lointaine, il n’est pas sot de l’envisager pour s’y préparer en évaluant les options possibles… et leurs implications financières.

Attendrez-vous d'avoir 65 ans pour prendre votre pension? 2/3 des Belges songent sérieusement à décrocher avant d’avoir atteint l’âge légal. Or, les règles et conditions d’accès aux différentes portes de sortie ont beaucoup évolué ces dernières années. En gros, il est devenu plus difficile et plus pénalisant d’arrêter de travailler avant l’âge légal, actuellement fixé à 65 ans.

Les points qui doivent retenir votre attention, nous les avons répertoriés et objectivés de façon simple et concise, au travers de 10 questions récurrentes.

1. A quel âge serai-je pensionné?

L’âge légal est actuellement fixé à 65 ans (66 ans à partir de 2025, 67 ans à partir de 2030). Rendez-vous sur mypension.be pour connaître la date la plus proche à laquelle vous pouvez partir à la pension et la date à laquelle vous atteindrez l’âge de la pension légale. À partir de 55 ans, un salarié reçoit une estimation de sa pension (adaptée chaque année sur la base des données les plus récentes).

2. Puis-je prendre ma pension anticipée?

Il est toujours possible de prendre sa pension anticipée, même si les règles ont été durcies. Depuis le 1er janvier 2019, il faut avoir 63 ans et 42 années de carrière (ou 60 ans avec 44 années de carrière, ou encore 61 ans avec 43 années de carrière). Si vous optez pour la pension anticipée, vous devrez introduire votre demande un an avant la date de départ souhaité.

3. Pourrais-je arrêter de travailler encore plus tôt?

Vous pouvez arrêter de travailler quand vous le voulez, mais vous ne toucherez votre pension légale qu’à 65 ans. Entre-temps, il faudra tenir le coup financièrement.

4. Quel sera l’impact de ma carrière sur le montant de ma pension?

Pour prétendre à la pension maximum, il faut avoir une carrière complète, de 45 années. Celui qui n’a presté que 36 années aura droit à 36/45e. Certaines périodes durant lesquelles vous n’avez pas travaillé (chômage, maladie, crédit-temps, etc.) sont assimilées. Cela signifie qu’elles sont prises en compte pour le calcul de votre pension. Dans de plus en plus de cas, l’assimilation se fait cependant sur la base d’un salaire fictif limité plutôt que sur la base de votre dernière rémunération effective. Cela affectera donc le montant de votre pension.

5. J’ai très peu travaillé… Aurai-je droit à la pension minimum?

Vous n’aurez accès à la pension minimum que si vous avez au moins 30 années de carrière au compteur. La pension minimum est de 1.266,37 euros. Mais vous ne toucherez l’intégralité de ce montant que si vous avez travaillé 45 ans. Si vous avez travaillé 36 ans vous aurez droit à 36/45e. Le calcul se fait au prorata de la carrière.

6. Est-il possible de lever le pied en fin de carrière?

Un crédit-temps de fin de carrière permet de travailler à mi-temps ou à 4/5e, sous certaines conditions. Vous devez déjà avoir au moins 60 ans, 25 années de carrière en tant que salarié et minimum 24 mois d’ancienneté chez votre employeur.

Dans ce régime, vous toucherez la moitié ou 4/5e de votre salaire ainsi qu’une allocation de l’Onem et, surtout, vous continuerez ainsi à vous constituer des droits de pension.

Un passage à 4/5e sera sans impact sur le montant de votre pension. Un passage à mi-temps aura en revanche une légère répercussion.

Le projet de pension à mi-temps, souvent évoqué l’année dernière, n’a pas été approuvé.

7. Dois-je racheter mes années d’études pour augmenter ma pension?

Les salariés et les indépendants qui ont terminé leurs études depuis moins de 10 ans peuvent racheter leurs années d’études pour un montant forfaitaire de 1.530 euros jusqu’au 30 novembre 2020. Si vous avez achevé vos études il y a plus de 10 ans, vous ne pourrez racheter que les années à partir de votre 20e anniversaire. À partir du 1er décembre, cela coûtera plus cher. 

Pour les indépendants et les salariés, chaque année d’études régularisée rapporte, en principe, un montant annuel de pension supplémentaire qui peut atteindre 271,76 euros brut par an pour un isolé (339,70 euros pour une pension au taux ménage). Mais l’opération n’est forcément pas rentable pour tout le monde! Faites donc une simulation préalable sur mypension.be 

Attention, le rachat des années d’études ne permet pas de prendre sa retraite plus tôt!

8. Quand vais-je toucher mon assurance groupe (2e pilier)?

Le capital de votre assurance groupe sera versé lorsque vous partez effectivement à la pension (en principe 65 ans). Un versement anticipé n’est possible que si vous remplissez les conditions d’accès à la pension anticipée et si le règlement de pension le prévoit. Et dans ce cas, les cotisations de l’employeur seront imposées à 16,5% au lieu de 10%.

Si vous avez profité d’une assurance groupe chez plusieurs employeurs, pour en retrouver la trace et savoir les capitaux que vous avez constitués, rendez-vous sur mypension.be (onglet: pension complémentaire).

9. Et mon épargne-pension individuelle?

En théorie, vous y avez accès quand vous voulez. Vous avez cependant tout intérêt à attendre 60 ans car le capital perçu avant est lourdement imposé, à hauteur de 33%.

Une taxe unique de 8% sera prélevée à vos 60 ans sur un capital fictif. Rien ne vous empêche de continuer à alimenter votre épargne-pension jusqu’à vos 65 ans. C’est en effet très intéressant: vous bénéficierez toujours de l’avantage fiscal sur vos versements alors que  vous ne devrez plus payer de taxe finale. Pour 2020, le montant maximum de 990 euros permet de profiter d’une réduction d’impôt de 30% (avantage fiscal: 297 euros), tandis que le deuxième plafond, de 1.270 euros, permet de bénéficier d’une réduction d’impôt de 25% (avantage fiscal: 317,5 euros).

10. Pourrai-je continuer à travailler pour compléter ma pension?

Oui. Si vous avez 65 ans OU une carrière de 45 années, vous pouvez gagner autant que vous voulez dans le cadre d’une activité de salarié ou d’indépendant. Si vous n’avez ni 65 ans ni 45 années de carrière, le montant que vous pouvez gagner en plus de votre pension est plafonné (ex : 8.393 euros/an pour un salarié ou 6.714 euros/an pour un indépendant, sans enfant à charge. Montants 2020).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés