Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Je suis pensionné: que change la réforme Michel?

Le gouvernement a concocté un paquet de mesures qui impacteront vos finances "perso". Voilà ce à quoi vous devez vous attendre si vous êtes pensionné.
©Photo News

♦ Augmentation de la pension minimum pour carrière complète

À partir du 1er janvier 2018, les pensions minimum pour carrière complète seront augmentées de 0,7%. En outre, dans le cadre de l’enveloppe "bien-être" 2017-2018, à partir du 1er septembre, les pensions minimum pour une carrière complète seront relevées de 1,7% et celles pour une carrière incomplète de 1%.

♦ Pension partielle

Le travailleur qui a atteint l’âge de la pension anticipée pourra prendre une partie de sa pension en continuant à travailler et à se constituer des droits de pension supplémentaires. La pension partielle s’intégrera dans le système de pension à point. La mise en œuvre de cette mesure est prévue au 1er janvier 2019. Les conditions d’accès à la pension anticipées seront alors 63 ans et 42 années de carrière.

Que vous soyez travailleur, pensionné, indépendant, épargnant, investisseur ou simplement consommateur, découvrez en quoi les mesures adoptées par le gouvernement Michel vont changer votre quotidien.

Tous les profils ici.

♦ Pension complémentaire pour salariés

Le gouvernement Michel veut permettre aux travailleurs de compléter l’assurance groupe ou le fonds de pension de l’employeur sur base volontaire. Le système serait financé par des cotisations retenues par l’employeur sur le salaire de l’employé, à la demande de celui-ci.

♦ Pension des aidants proches

Un crédit-pension de 48 mois sera accordé aux travailleurs à temps partiel qui aident une personne présentant une autonomie réduite d’au moins 12 points sur l’échelle de la DG Personnes Handicapées (qui mesure la difficulté à réaliser des activités quotidiennes de base).

♦ Suppression de l’unité de carrière

Aujourd’hui, pour avoir droit à l’intégralité de la pension légale, les salariés et les indépendants doivent avoir presté une carrière de 45 années qui s’exprime désormais en jours: 14.040 (soit 45 années x 312 jours). Si une personne a travaillé plus de 14.040 jours, les jours qui rapportent le moins sont gommés du calcul pour la pension.

Dorénavant, il sera tenu compte de toutes les journées de travail. Ceux qui ont une carrière professionnelle supérieure par exemple 14.250 jours -, percevront donc une pension plus élevée.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés