Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Allianz réduit le rendement de son assurance groupe

Allianz garantit moins que le tiers du rendement minimum pour lequel l’employeur se porte garant.
©EPA

Mauvaise surprise pour les employeurs qui sont sous contrat avec Allianz pour l’assurance groupe de leurs salariés. La compagnie a réduit le rendement de ses assurances groupe à 1%, contre 1,5% auparavant, une conséquence de la persistance de taux bas sur les marchés financiers.

La plupart des assureurs groupes belges, à savoir AG Insurance, Axa, Allianz, Bâloise et Vivium, avaient déjà réduit leur taux sur les assurances groupe à 1,5% cette année, contre 2,15% auparavant.

Depuis 2012, les taux des assurances groupes baissent petit à petit.La nouvelle baisse de taux d’Allianz donnera-t-elle des idées aux autres compagnies? Difficile à dire…

Chez le leader du marché, AG Insurance, on signale qu’une autre baisse de taux n’est pas à l’ordre du jour actuellement.
Bâloise Insurance
n’a pas de projet concret de réduire davantage son taux. "Mais nous n’excluons pas non plus une future baisse", nuance son porte-parole.
Axa et Vivium laissent pour l’instant leur réponse en suspens.

Les baisses de taux des assurances groupes confrontent les employeurs à un défi immense. Les entreprises qui proposent une assurance groupe à leurs travailleurs doivent garantir un taux de 3,25% sur les montants que ceux-ci versent dans le cadre de leur plan de pension.

Sur leur propre contribution à ces assurances groupes, les employeurs doivent garantir un taux de 3,75%. L’entreprise doit délivrer ce rendement au moment où le salarié part à la pension.

Depuis le 1er octobre, Allianz garantit donc moins que le tiers du rendement minimum pour lequel l’employeur se porte garant. Ce dernier doit compenser la différence.

"Si un travailleur est resté en service pendant quarante ans, son employeur risque de devoir ajouter des dizaines de milliers d’euros pour ce seul salarié", avertit le courtier en assurances Bert De Paep. Selon lui, et aussi selon le groupe de services RH SDWorx, cette situation va rendre les employeurs réticents au moment de choisir d’offrir une assurance groupe à leurs travailleurs. Or, le gouvernement fédéral veut populariser davantage ce système.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés