Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Comment est imposée la pension complémentaire du salarié ?

Il n’est désormais plus possible de toucher le capital de sa pension complémentaire avant de prendre sa pension légale. Bien que l'âge de la pension sera relevé à partir de 2025, il est toujours fixé à 65 ans aujourd'hui.
©Photo News

Lors de son versement, à vos 65 ans, le capital de votre pension complémentaire sera imposé comme suit:

  • Cotisation INAMI: 3,55%
  • Cotisation de solidarité: 0 à 2%
  • Précompte professionnel (calculé sur le capital brut hors participations bénéficiaires et diminué des cotisations INAMI et de solidarité) + centimes additionnels communaux.

Le versement du capital à l’âge légal de la pension est imposé au taux avantageux de 10% - à condition que vous ayez effectivement exercé une activité professionnelle pendant les trois années qui précèdent l'âge légal de la pension- pour la partie de votre pension complémentaire constituée par les cotisations de l'employeur et la partie constituée par vos propres cotisations depuis le 1er janvier 1993. Sur les montants que vous avez épargnés vous-même avant 1993, le taux d'imposition est de 16,5%.

Vous prenez votre pension anticipée?

Actuellement, il est toujours possible de partir anticipativement à la retraite. Depuis le 1er janvier 2019, il faut avoir 63 ans et 42 années de carrière ou 61 ans mais avec 43 années de carrière ou encore 60 ans avec 44 années de carrière.

Si vous partez anticipativement à la retraite, vous percevez obligatoirement votre capital de pension complémentaire à ce moment. Depuis 2016, vous n’avez pas le choix. Or, si le capital de votre assurance groupe ou de votre fonds de pension est versé avant vos 65 ans, vous serez davantage taxé : entre 16,5 et 20% (selon votre âge) sur la partie constituée par les versements de l’employeur, tandis que sur vos propres cotisations, vous bénéficierez du même taux que si vous aviez continué à travailler jusqu'à 65 ans, soit 10%.

Un correctif a été instauré en 2019 pour éviter qu'une personne ayant une carrière complète de 45 ans mais qui n'aurait pas encore atteint l'âge légal de la pension (65 ans) soit pénalisée fiscalement lorsqu'elle prend le capital de sa pension complémentaire. Dorénavant, un nouveau critère permet de bénéficier du tarif favorable de 10%: être resté effectivement actif jusqu’au moment où on a eu une carrière complète (45 années).

Des mesures transitoires ont en outre été prévues pour permettre aux travailleurs "âgés" et aux travailleurs en RCC (régime de chômage avec complément d’entreprise, ex-prépension) de demander le capital de leur pension complémentaire avant leurs 65 ans, puisqu’ils avaient tablé sur cette possibilité. Ils devront cependant supporter une forte pénalité fiscale.
Des mesures transitoires ont en outre été prévues pour permettre aux travailleurs "âgés" et aux travailleurs en RCC (régime de chômage avec complément d’entreprise, ex-prépension) de demander le capital de leur pension complémentaire avant leurs 65 ans, puisqu’ils avaient tablé sur cette possibilité. Ils devront cependant supporter une forte pénalité fiscale.
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés