Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Comment savoir bien à temps à quelle pension on aura droit

N’attendez pas de recevoir le courrier qui vous sera envoyé à vos 65 ans pour vous annoncer que vous avez droit à une pension de retraite! Demandez sans attendre une estimation financière et renseignez-vous sur le moment où vous pourrez prendre votre retraite. Un peu de proactivité vous évitera déception et problèmes.
Publicité
©Hilz, Peter/Hollandse Hoogte

1. Demandez une estimation de votre pension

 Les deux grandes inconnues qu’on voudrait lever le plus tôt possible sont la date à laquelle on pourra partir à la retraite et le montant qu’on recevra alors sur son compte bancaire chaque mois. Il faut pourtant patienter jusqu’à 55 ans. C’est l’âge auquel l’Office national des Pensions (ONP) envoie automatiquement une estimation officielle de la date et du montant. "Cette simulation est réalisée sur la base de la carrière telle qu’elle est comptabilisée à ce moment-là", explique Pieter Stallaert, expert en communication auprès de l’ONP. Le calcul part du principe que le travailleur continuera à travailler dans le régime dans lequel il se trouve à ce moment-là. "Si la personne travaille à mi-temps, la simulation suppose qu’elle continuera à travailler sous ce régime les dix prochaines années, explique-t-il. Nous considérons la période entre 55 et 65 ans comme une période assimilée."

  • Exemple: Pierre aura 55 ans en octobre. Il a déjà une carrière professionnelle de 32 ans derrière lui. Depuis deux ans, il travaille à mi-temps. Dans l’estimation qui lui est adressée, sa pension de ménage mensuelle est estimée à 1.301,10 euros. Sa rémunération moyenne (et réévaluée) au cours des 30 premières années s’élève à 24.485,55 euros. Cela qui lui donne droit à une part de pension de 408,09 euros (24.485,55 euros x 75%, divisé par 45 années de carrière) par an. Dans le régime de travail à mi-temps, sa rémunération a diminué à 16.852,45 euros, ce qui lui donne droit à une part de pension de 280,86 euros par an. Sa pension correspond donc à la somme des parts de 30 premières années à temps plein et des 12 années suivantes à mi-temps (12.242,77 euros + 3.370,40 euros = 15.613,17 euros), considérant qu’il travaillera à mitemps jusqu’à la fin de sa carrière. Or Pierre compte retravailler à temps plein dès qu’il aura terminé les travaux de rénovation de sa seconde résidence. "S’il estime que l’estimation n’est pas réaliste, il peut demander une version corrigée — supposant par exemple qu’il retravaille à temps plein", explique Pieter Stallaert. L’estimation automatique est adaptée chaque année en fonction des données les plus récentes dont l’ONP dispose. Ces mises à jour ne sont pas communiquées mais disponibles sur la base de donnés MyPension. Chaque travailleur peut consulter son dossier via un accès protégé, grâce à sa carte d’identité électronique.
Nouveau moteur de recherche

Pour avoir une idée des droits de pension (les parts de pension qui sont rassemblées à la fin du parcours) qu’on s’est constitués, il suffit de consulter MyPension. Toutes les informations relatives aux rémunérations et cotisations de pensions correspondantes que vous avez versées sont rassemblées dans un seul dossier. «Vous y retrouverez aussi le nombre d’années de travail et les rémunérations que vous avez gagnées, indique Pieter Stallaert, expert en communication auprès de l’ONP. Vous pouvez ainsi faire immédiatement une estimation de ce que vous vous êtes constitué jusqu’à présent.» Selon Stallaert, les informations reprises sur MyPension sont très fiables. «Ce qui est comptabilisé et clôturé correspond aussi. Il arrive toutefois que le dossier ait une année de retard parce que l’ONSS n’a pas encore envoyé toutes les données.» À partir de 2015, MyPension développera un moteur de recherche grâce auquel tout travailleur pourra s’informer à tout moment sur son dossier de pension par différents angles d’approche. «Il sera par exemple possible de faire figurer une carrière mixte – en tant que salarié, indépendant et fonctionnaire, promet Pieter Stallaert. Et même de réaliser des simulations pour pouvoir se faire une idée de l’impact d’un crédittemps, par exemple. On ne devra donc plus attendre d’avoir 55 ans.»

2. Demandez une estimation de votre pension anticipée

Prévenez votre employeur suffisamment tôt (un an à l’avance) de votre souhait de prendre une retraite anticipée.

Pierre est surpris du montant estimé, mais se demande aussi s’il doit vraiment attendre 65 ans pour prendre sa pension. "Notre contact center pourra lui fournir une réponse claire", assure Pieter Stallaert. La réforme des pensions introduite il y a deux ans a profondément modifié la pension anticipée. L’âge minimum de départ à la retraite est de 61 ans en 2014, à condition d’avoir au moins 39 années de carrière. On ne peut plus prendre sa pension à 60 ans que si on a déjà travaillé 40 ans ou plus. À partir de 2016, l’âge minimum de la pension sera de 62 ans et la carrière minimum de 40 années. Durant les années où il a travaillé à mitemps Pierre a récolté suffisamment d’équivalents temps plein (ETP) pour que toutes les années civiles où il a travaillé soient prises en compte dans sa carrière. Mais il devra travailler au moins jusqu’à 63 ans avant de pouvoir prendre une pension anticipée. Les seules exceptions sont pour les personnes qui ont 42 ou 41 années de carrière, qui peuvent partir à la retraite respectivement à 60 et 61 ans. L’estimation automatique du montant de la pension a été fixée à 55 ans par la loi. "Mais si vous nous adressez une demande alors que vous n’avez que 54 ans, nous tenterons malgré tout d’y répondre, assure Pieter Stallaert; la plupart du temps, il n’est pas difficile de simuler les 11 années suivantes. Par contre, demander une estimation beaucoup plus tôt n’a pas vraiment de sens. Simuler 20 ans de carrière donnera en effet un résultat très peu fiable."

3. Le moment est venu de demander votre pension

Arrive le moment tant attendu où on peut enfin prendre sa pension. Celui qui a attendu jusqu’à 65 ans et qui réside en Belgique n’a aucune démarche à faire. Un an avant son anniversaire, l’ONP lancera automatiquement une recherche des droits de pension constitués. Le futur pensionné recevra ensuite une confirmation écrite de l’établissement automatique du dossier de pension et de son calcul à 65 ans. Dès qu’il aura rassemblé tous les éléments nécessaires, l’ONP enverra le calcul du futur montant de la pension. Celle-ci débutera le premier jour du mois suivant le 65ème anniversaire.

  • Exemple: Pierre trépigne d’impatience depuis quelques années pour introduire sa demande. Il sait qu’il ne peut prendre sa pension qu’à 63 ans au plus tôt et qu’il pourra introduire sa demande au plus tôt un an avant son 63ème anniversaire. Et au plus tard un mois avant la date de début souhaitée. "Dans le cas d’une carrière simple, la demande peut être traitée dans le mois. Mais nous conseillons tout de même de compter un délai de deux à trois mois", explique Pieter Stallaert. La demande doit toujours comporter une date de début souhaitée. L’ONP vérifiera si elle est en conformité avec les conditions requises et fera part de la décision. En cas d’approbation, la pension prendra cours à la date souhaitée, mais jamais avant le mois qui suit celui où la demande a été introduite.

4. Vous voulez prendre votre pension plus tard

Lorsqu’on reçoit la confirmation que la pension de retraite est accordée, rien n’oblige à la prendre! Au calcul des droits de pension et de la décision motivée, l’ONP joint en effet un formulaire (le "modèle 74") qui laisse le choix à chacun entre poursuivre ses activités et continuer à bénéficier des allocations sociales auxquelles il a droit OU prendre sa pension. L’âge ne joue aucun rôle. Même à 65 ans, on peut refuser sa pension, par exemple, parce qu’on souhaite continuer à travailler plus longtemps. Si tel est le cas, il faudra prendre l’initiative une fois qu’on souhaite partir à la retraite. L’obligation d’en faire la demande vaut d’ailleurs aussi pour celui qui entre dans le cadre d’un régime spécial (marins, mineurs, personnel volant de l’aviation civile) ou celui qui a sa résidence principale à l’étranger.

  • Exemple: Pierre, au cours de ses 32 années de carrière, a travaillé comme indépendant mais aussi comme salarié. Il se demande donc quand il doit introduire sa demande. "Auparavant, une carrière mixte obligeait à introduire une demande auprès de plusieurs organismes, mais aujourd’hui, une demande dans un régime conduit automatiquement à des recherches dans les autres. Si elle est introduite à l’ONP, nous la transmettons à l’INASTI (Institut National d’Assurances Sociales pour Travailleurs Indépendants) pour les indépendants et au SdPSP (Service des Pensions du Secteur public) pour les fonctionnaires ", explique Pieter Stallaert. MyPension: nouveau moteur de recherche Pour avoir une idée des droits de pension (les parts de pension qui sont rassemblées à la fin du parcours) qu’on s’est constitués, il suffit de consulter MyPension. Toutes les informations relatives aux rémunérations et cotisations de pensions correspondantes que vous avez versées sont rassemblées dans un seul dossier. "Vous y retrouverez aussi le nombre d’années de travail et les rémunérations que vous avez gagnées, indique Pieter Stallaert, expert en communication auprès de l’ONP. Vous pouvez ainsi faire immédiatement une estimation de ce que vous vous êtes constitué jusqu’à présent." Selon Stallaert, les informations reprises sur MyPension sont très fiables. "Ce qui est comptabilisé et clôturé correspond aussi. Il arrive toutefois que le dossier ait une année de retard parce que l’ONSS n’a pas encore envoyé toutes les données." À partir de 2015, MyPension développera un moteur de recherche grâce auquel tout travailleur pourra s’informer à tout moment sur son dossier de pension par différents angles d’approche. "Il sera par exemple possible de faire figurer une carrière mixte – en tant que salarié, indépendant et fonctionnaire, promet Pieter Stallaert. Et même de réaliser des simulations pour pouvoir se faire une idée de l’impact d’un crédittemps, par exemple. On ne devra donc plus attendre d’avoir 55 ans."
Quand demander votre pension?
  • Au plus tôt 1 an et au plus tard 1 mois avant la date souhaitée.
  • Celui qui a 65 ans ne doit introduire aucune demande.
Où la demander?
  • www.demandepension.be
  • A la maison communale de votre domicile.
  • À la Tour du Midi, dans un bureau régional de l’Office national des Pensions, un Point Pension ou au cours d’une séance de l’ONP.
Quels documents faut-il apporter?
  • Votre carte d’identité ou carte SIS (avec le numéro national).

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés