Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Continuez d'épargner pour votre retraite après 60 ans

Pour amasser un maximum de fonds pour votre retraite, il est indiqué de commencer à cotiser tôt, et de poursuivre les versements le plus longtemps possible. Même après votre 60e anniversaire, les versements produisent un avantage fiscal et ne sont pas imposés.
Publicité

(mon argent) – L’épargne-pension est une formule populaire. Elle s’organise tantôt via l’assurance épargne-pension, tantôt par l’intermédiaire d’un fonds d’épargne-pension. Plus de 1,3 millions de Belges ont opté pour le fonds. Cette année, les versements à concurrence de 880 euros ont produit un avantage fiscal compris entre 30 et 40%. Plusieurs conditions doivent cependant être respectées pour pouvoir en bénéficier. Le contrat doit notamment avoir été conclu pour au moins dix ans et pendant cette durée, au moins cinq versements doivent être effectués.

Le temps joue en votre faveur

Il est possible d’épargner de manière fiscalement avantageuse pour votre retraite à partir de l’âge de 18 ans et jusqu’à 65 ans. Le Belge commence à épargner de plus en plus tôt. Grand bien lui fasse: commencer tôt peut lui permettre de doubler son capital à l’âge de la retraite. Cela dit, l’épargnant qui prolonge l’effort d’épargne a également tout à y gagner. Si vous commencez à épargner avant votre 55e anniversaire, les versements que vous effectuerez entre votre 60e et votre 65e anniversaire produiront toujours un avantage fiscal et ne seront aucunement imposés.

Réduction fiscale exonérée

Si vous pouvez bénéficier pendant cinq ans d’un avantage fiscal exonéré, c’est grâce à la retenue anticipative réalisée à votre 60e anniversaire. Cette taxe de 10% (16,5% pour les versements antérieurs à 1993) est prélevée sur le capital que vous auriez amassé si les versements avaient chaque année produit un rendement fictif. Pour les versements jusqu’en 1992, le rendement fictif s’élève à 6,25% par an. Pour les versements postérieurs à 1993, il s’élève à 4,75%.

Cette taxe est libératoire, ce qui signifie qu’après cela, le capital n’est plus du tout imposé. Dans la mesure où l’avantage fiscal se poursuit jusqu’à l’âge de la retraite, il est tout indiqué de poursuivre l’effort d’épargne pendant encore cinq ans et de ne pas demander le versement anticipé de votre capital.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés