Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

La pension à mi-temps pourra être demandée à partir du 1er octobre

L’entrée en vigueur de la pension à mi-temps est différée de trois mois, au 1er octobre, pour une simple raison technique.
Daniel Bacquelaine, le ministre des Pensions. ©Photo News

Les demandes pour bénéficier de la pension à mi-temps devaient initialement pouvoir être introduites le 1er juillet prochain pour une prise de cours en janvier 2020. "Mais en raison d’un problème technique rencontré par l’Inasti (l'Institut national d'assurances sociales pour travailleurs indépendants), il a été décidé de reporter l’entrée en vigueur du dispositif pour l’ensemble des régimes (salariés, indépendants et fonctionnaires) de trois mois. Il s'agissait en effet d'éviter les problèmes en cas de carrières mixtes notamment", explique Koen Peumans, le porte-parole du ministre des Pensions, Daniel Bacquelaine (MR).

"Concrètement, poursuit-il, les premières demandes pour une pension à mi-temps pourront donc être introduites à partir du 1er octobre 2019 pour une prise de cours au 1er avril 2020."

"Concrètement, poursuit-il, les premières demandes pour une pension à mi-temps pourront donc être introduites à partir du 1er octobre 2019 pour une prise de cours au 1er avril 2020."
Koen Peumans
porte-parole du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR).


Pourquoi?

Aujourd’hui, environ un tiers des salariés et la quasi-totalité des fonctionnaires prennent leur pension anticipée. Le gouvernement espère que la pension à mi-temps les incitera à rester actifs plus longtemps.

Pour qui? À quelles conditions?

"Le travailleur qui remplit les conditions d'un départ à la pension (anticipée ou légale) et qui souhaite poursuivre une activité professionnelle aura la possibilité, dès 60 ans, d'obtenir sa pension de retraite à concurrence de 50% de la pension à laquelle il a droit", selon un communiqué publié le mois dernier par Daniel Bacquelaine.

Outre la condition d'âge, pour pouvoir accéder à la pension à mi-temps, le travailleur devra:

  • avoir été occupé effectivement à concurrence de 80% d'un temps plein durant les 12 mois civils qui précèdent celui de la demande de pension;
  • réduire son activité professionnelle afin qu'elle n'excède pas 50% d'un temps plein.

Le travailleur qui prend sa pension à mi-temps continuera en outre à se constituer des droits de pension (pour le mi-temps durant lequel il travaille jusqu'à la pension).

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés