Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quels frais redeviennent à votre charge une fois pensionné ?

Lorsque vous prenez votre retraite, les avantages extra-légaux dont vous profitiez durant votre carrière passent à la trappe. Un sérieux trou qu’il faudra songer à combler vous-même le jour venu. Il n’est donc pas inutile de faire vos comptes et d’anticiper!

Chèques-repas, assurance hospitalisation, GSM, voiture de société avec carte essence, PC et internet, abonnement aux transports en commun, assurance groupe, etc. On ne s’en rend pas toujours compte, mais tous ces postes de dépenses pris en charge par l’employeur et  "sponsorisés" pour la plupart par le fisc durant votre carrière peuvent dans certains cas représenter des montants conséquents. Frais auxquels il faudra faire face une fois pensionné, quitte à opter pour des alternatives moins coûteuses ou éventuellement renoncer à certaines choses moins indispensables.

La voiture est incontestablement le poste le plus lourd. Si vous disposiez d’une voiture de société, demandez à la société de leasing s’il est possible de la racheter. "Son offre sera généralement basée sur la valeur de marché du véhicule. Mais il n’est pas exclu que l’employeur fasse un geste pour que le travailleur ne doive pas payer la totalité du prix de reprise", indique-t-on chez KBC Autolease.

Si vous devez racheter une voiture, peut-être pourrez-vous vous contenter d’un modèle plus petit ou moins puissant et donc moins taxé. Que vous achetiez un véhicule neuf ou d’occasion, vous n’échapperez toutefois pas à la taxe de mise en circulation, aux frais d’entretien, de carburant et aux assurances. Au total, quelques milliers d’euros par an probablement. A moins que vous ne puissiez carrément vous en passer et effectuer tous vos déplacements en transports en commun ou à vélo (électrique), au besoin en louant occasionnellement un véhicule partagé ou en prenant le taxi.

GSM, PC et internet

Pour l’achat d'un smartphone, d’un PC ou d’une tablette tout dépendra de vos priorités, de vos préférences et du budget que vous souhaitez y consacrer. Mises bout à bout, ces dépenses "techno" peuvent vite représenter plusieurs milliers d’euros. Pour le choix de l’opérateur, il conviendra de comparer les packs et leur contenu. Si vous voulez savoir ce qui vous convient le mieux, utilisez des comparateurs en ligne: meilleurtarif.be, mesfournisseurs.be, killmybill.be, etc.

Loisirs

Dites-vous que si vous êtes en bonne santé et désireux de profiter de la vie, votre budget loisirs et voyages risque d’augmenter sensiblement, puisque vous aurez beaucoup plus de temps!

Soins de santé

Au fil du temps, vos dépenses de santé vont inexorablement augmenter. Les travailleurs et les membres de leur famille (conjoint, enfants) jouissent souvent d’une assurance hospitalisation collective contractée par l’employeur. Un avantage extra-légal très prisé, d’autant que les tarifs sont généralement très avantageux. Or, lorsqu’on prend sa pension, on perd cette couverture. Certes, la loi assure aux bénéficiaires d’une assurance hospitalisation collective la possibilité de poursuivre celle-ci à titre individuel, ce qui permet d’éviter le stage d’attente et surtout l’obligation de remplir un questionnaire médical. Mais la prime tiendra toujours compte de l’âge de l’assuré et sera donc beaucoup plus élevée qu'auparavant. Par contre, l’assureur est tenu de garantir des prestations/conditions similaires à celles de l’assurance collective.

Si vous n’avez pas pris les devants en souscrivant une assurance complémentaire personnelle de type "continuité" - qui vous permet, moyennant le versement de primes, de bénéficier d’un tarif avantageux et d’être dispensé du questionnaire médical et du stage d’attente - et que vous êtes contraint de conclure une assurance hospitalisation à partir de 65 ans, sachez qu’il faudra mettre le prix. La plupart des assureurs privés ne proposent d’ailleurs pas cette possibilité. Ou alors à des tarifs fort élevés (AG Insurance, DKV) mais souvent avec des couvertures étendues (suppléments d’honoraires, chambre individuelle). 

Il faudra dès lors regarder du côté des mutuelles. Pour un plan Hospi +100 des mutualités chrétiennes, par exemple, un membre qui souscrit à 66 ans paiera près de 700 euros par an, selon une simulation en ligne (tarif donné à titre indicatif). Mais à ce prix-là, les suppléments d’honoraires ne sont remboursés qu’à 100% et pas à 300 ou 400%, comme cela peut être le cas dans les meilleurs contrats privés. En d’autres termes, la couverture sera moins généreuse.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés