Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Salarié: quand pouvez-vous prendre votre pension?

Vous ne devez pas obligatoirement attendre d’avoir atteint l’âge légal pour prendre votre pension. Tout comme vous pouvez continuer à travailler après...
©Filip Ysenbaert

Chaque scénario (s'arrêter de travailler plus tôt, continuer à travailler après la pension) impactera le montant de votre pension. Voici comment. 

À l’âge légal

Quel que soit le nombre d’années que vous avez travaillé, l’âge légal de la pension est actuellement fixé à 65 ans. Il sera relevé à 66 ans en 2025, puis à 67 ans en 2030.
Mais même si vous travaillez jusqu’à l’âge légal, vous n’afficherez pas forcément une carrière complète (45 années). La pension à laquelle vous aurez droit sera calculée au prorata. Par exemple 40/45e si vous avez 40 années de carrière.

La pension anticipée

Une fois le montant de votre pension anticipée fixé, il ne changera plus, même lorsque vous aurez atteint l'âge légal de la pension.

Vous avez la possibilité de prendre votre pension de manière anticipée si vous avez 63 ans et une carrière de 42 années, 61 ans et une carrière de 43 années ou même dès 60 ans avec une carrière de 44 années au compteur. Toutefois, une carrière complète compte 45 années. Si vous prenez votre pension de manière anticipée, vous n'aurez donc droit qu'à une proportion de votre pension légale. Si vous arrêtez de travailler à 62 ans par exemple, vous toucherez 42/45e de votre pension, et ce jusqu'à la fin de vos jours. Car une fois le montant de votre pension anticipée fixé, il ne changera plus, même lorsque vous aurez atteint l'âge légal de la pension.

Le RCC

Le régime de chômage avec complément d'entreprise (RCC, ou l’ex-prépension) est un régime auquel l’employeur peut avoir recours lorsque l’entreprise est en difficulté. Le travailleur licencié qui tombe en RCC est considéré comme chômeur, mais l’entreprise lui paie un complément jusqu’à l’âge de la pension.

L’employeur peut accorder le RCC à partir de 62 ans aux hommes qui comptabilisent 42 années de carrière et aux femmes qui affichent 35 années de carrière. Cette différence sera cependant gommée en 2024. Moyennant l’accord du ministère de l’Emploi, il est toutefois possible d’obtenir une dérogation pour abaisser l’âge du RCC à 60 ans (2020).
Le seul intérêt de la pension anticipée pour les personnes en RCC, c’est qu’elle permet d’échapper à l’obligation de rester disponible sur le marché du travail.

Les années en RCC comptent pour le calcul de la pension. Ces périodes sont entièrement assimilées sur la base d’un salaire fictif limité jusqu’au 59e anniversaire. Au-delà, l’assimilation se fait sur la base du salaire fictif normal (salaire de référence pris en considération pour déterminer le droit minimum par année de carrière). Attention, pour les pensions qui ont pris cours à partir du 1er janvier 2019, les périodes à partir de 2017 sont toujours assimilées sur la base d’un salaire fictif limité.

Un travailleur en RCC peut prendre sa pension anticipée, à condition de remplir les conditions d’accès: avoir 63 ans et une carrière de 42 années minimum, 61 ans et 43 années de carrière ou 60 ans et 44 années de carrière. Du point de vue financier, ce choix n’est pas judicieux car le travailleur ne se constitue alors plus de droits de pension. Sa pension sera par conséquent moins élevée. Le seul intérêt de la pension anticipée, c’est qu’elle permet d’échapper à l’obligation qu’ont les personnes en RCC de rester disponibles sur le marché du travail.

Arrêter de travailler "n’importe quand"

Rien ne vous empêche, si vous le souhaitez, d’arrêter de travailler dès aujourd’hui ou n’importe quand, sans attendre l’âge de la pension (anticipée). Mais vous en paierez le prix! Plus votre carrière est courte, plus votre pension sera faible.
Conseil
Pour avoir une idée précise de la date à laquelle vous pouvez prendre votre pension, consultez le site fédéral mypension.be.

 

Si vous arrêtez de travailler à 56 ans et que vous avez à ce moment 34 années de carrière, vous n’aurez droit qu’à 34/45e de votre pension complète à 65 ans. En outre, si vous arrêtez de travailler avant d’avoir atteint l'âge où vous auriez pu accéder à la pension anticipée, vous n'entrez plus dans les conditions pour bénéficier de celle-ci. Vous devrez donc attendre l'âge légal pour toucher votre pension.

Entre-temps, il faudra avoir les reins suffisamment solides pour tenir le coup financièrement. D’autant que vous n’aurez pas non plus le droit de toucher votre pension complémentaire. Désormais, la pension complémentaire est obligatoirement versée au moment du départ effectif à la pension. Notez encore que si vous arrêtez de travailler (beaucoup) plus tôt, vous n’alimentez plus non plus votre pension complémentaire, ce qui diminuera d’autant le montant auquel vous auriez pu prétendre en restant actif jusqu’à 65 ans.

Continuer à travailler au-delà de 65 ans

Si vous en avez l’envie et l’énergie, vous pouvez bien sûr continuer à travailler après l’âge légal de  la pension et postposer votre départ à la retraite. Si vous êtes salarié, vous devrez obtenir l’accord de votre employeur. Et le jour où vous souhaitez partir à la retraite, vous devrez en faire la demande vous-même.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés