Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Quid de votre pension complémentaire si vous changez de statut ?

En cas de carrière mixte, la pension complémentaire que vous percevrez sera l’addition des montants que vous avez constitués dans le cadre de vos différentes activités.

Les salariés, les indépendants en personne physique, les indépendants en société et, depuis tout récemment, les contractuels de la fonction publique, bénéficient d’une pension complémentaire ou ont la possibilité de s’en constituer une eux-mêmes.

En cas de carrière mixte, la pension complémentaire que vous percevez sera logiquement l’addition des montants que vous avez, le cas échéant, constitués dans le cadre de vos activités de salarié, d’indépendant (dans les limites légales) et de contractuel de la fonction publique. Pour connaître le montant de la pension complémentaire que vous vous êtes déjà constitué dans les différents régimes, rendez-vous sur mypension.be.

• Si vous arrêtez votre activité de salarié vous ne perdez évidemment pas le capital constitué via  votre assurance de groupe. Vous laissez simplement le montant acquis dans l’assurance groupe de votre ancien employeur, aux conditions prévues dans le plan de pension. Plus aucune nouvelle prime ne sera versée. Le contrat sera maintenu et considéré comme " dormant ".

Le montant constitué vous sera versé au moment où vous prendrez votre retraite. Dans certains cas, il se peut que vous perdiez la garantie décès.

Notez que vous pouvez utiliser ce montant pour une couverture décès d’un montant équivalent. Moyennant le versement d’un capital de pension un peu moins important à l’échéance, l’assureur versera le montant épargné en cas de décès prématuré à la personne ou aux personnes que vous aurez désignée(s).

Les montants versés dans le cadre d’une PLCS peuvent également être arrêtés. Le capital constitué restera acquis et continuera de la même façon à générer des intérêts.

• Si vous arrêtez votre activité d’indépendant, vous (ou votre société) ne pouvez plus effectuer de versements dans votre PLCI, EIP ou CPTI. Vous ne pouvez pas non plus racheter le contrat, à moins d’avoir au moins 60 ans. Concrètement, vous devez laisser courir le contrat jusqu’à l’échéance. Entre-temps, l’épargne  constituée sera préservée et continuera à produire des intérêts. Le capital vous sera versé à l’échéance. Vous pouvez demander le capital anticipativement, à partir de vos 60 ans, mais sachez que vous serez alors davantage taxé et que vous paierez des frais de sortie.

•Si, à ce stade, la pension complémentaire des contractuels de la fonction publique n’en est encore qu’à ses balbutiements, il devrait en être exactement de même pour l’épargne constituées en cas d’arrêt de l’activité.

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés