Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les termes et chiffres clés de votre future pension

Quand partirez-vous à la retraite, quel sera le montant de votre pension, combien d'années devrez-vous travailler ? Voici l'état de la situation.

Pour savoir quand vous pourrez partir à la retraite, quel sera le montant de votre pension légale et éventuellement complémentaire, toutes les informations se trouvent sur mypension.be. Vous pouvez également compléter votre pension en y ajoutant un troisième pilier (épargne pension individuelle), un quatrième (épargne personnelle), voire un cinquième (l'immobilier). 

Mais entre la théorie et la réalité, le chemin que va prendre votre carrière, ainsi que les futurs choix politiques, détermineront le montant réel de votre pension. Egalement, la composition de votre ménage, votre envie - ou non - de travailler jusqu'à l'âge légal de départ à la pension... 

Pour vous y retrouver, voici quelques principes de base et quelques chiffres qui peuvent vous éclairer. 

Quand partirez-vous à la retraite ?

Actuellement, le Belge part réellement à la pension en moyenne à 62 ans, tandis que l'âge légal est de 65 ans (actuellement) mais sera porté à 66 ans à partir de 2025 et à 67 ans à partir de 2030. 

60 ans
Pension anticipée
Vous pouvez prendre votre pension anticipée à 60 ans si vous avez 44 années de carrière derrière vous.

La pension anticipée est possible à partir de 63 ans (si vous avez 42 ans de carrière derrière vous), 61 ans (si vous avez 43 années de carrière) et 60 ans (si vous avez 44 années de carrière). 

Combien d'années devez-vous travailler ?

Afin d'obtenir une pension complète, vous devez travailler 45 années. 

Notez également que, si vous êtes indépendant ou salarié, vous devez travailler au minimum 30 ans pour pouvoir prétendre à la pension minimum (contre 20 ans si vous êtes fonctionnaire). 

Quel est le montant de la pension légale ?

• Salarié

→ Un salarié perçoit en moyenne 1.558 euros bruts

→ Sa pension brute minimum est de 1.291,69 euros

Maximum ? Le salaire pris en compte pour une année est soumis à un plafond de 58.447 euros brut. La partie au-delà ne compte pas. De ce fait, la pension légale maximum d’un salarié est de 1.848 euros net par mois pour un isolé tandis qu’elle est de 2.536,95 euros net pour un ménage. Si vous continuez à travailler après une carrière complète (45 années), ces périodes seront prises en compte pour le calcul de votre pension. Le montant de votre pension augmentera donc si vous continuez à travailler.

Indépendant

→ Un indépendant perçoit en moyenne 1.218 euros bruts

→ Sa pension brute minimum est de 1.291,69 euros   

Maximum ? Pour les indépendants, le revenu professionnel pris en compte est plafonné à 60.427,75 euros. Sa pension brute maximum est donc de 1.502,20 euros, à condition d’avoir atteint ou dépassé chaque année de travail le plafond de rémunération en vigueur. 

 

• Fonctionnaire

→ Un fonctionnaire perçoit en moyenne 2.618 euros bruts

→ Sa pension brute minimum est de 1.392,95 euros

→ Sa pension brute maximum est de 6 801,90 euros        

Comment compléter votre pension légale ?

Votre pension n’est pas un bloc massif, mais un ensemble variable qui est composé d’éléments ou " piliers ".

Le premier pilier de pension est la pension légale que le gouvernement vous garantit.

Les salariés du secteur privé peuvent se constituer une pension complémentaire, ou second pilier, via une assurance de groupe chez leur employeur. Les indépendants peuvent se constituer cette pension complémentaire via la pension libre complémentaire pour les indépendants (PLCI), via un engagement individuel de pension (EIP) ou via une Convention de Pension pour Travailleurs Indépendants (CPTI).

Le troisième pilier est l’épargne-pension individuelle, où vous économisez une réserve de pension de votre propre initiative. Cet effort est aussi récompensé sur le plan fiscal.

Votre propre patrimoine, ce qu’on a l’habitude d’appeler " la poire pour la soif ", est aussi appelé le quatrième pilier de pension. Il comprend toutes les réserves que vous constituez sans que le gouvernement ne vous accorde un avantage fiscal en plus.

On parle aussi de plus en plus d'un cinquième pilier que constituerait l'immobilier. 

L'ABC des pensions

• Pension de retraite

La pension légale que vous vous êtes constituée en travaillant comme salarié, fonctionnaire ou indépendant.

• Pension d’isolé

La pension de retraite que vous percevez sur la base de votre carrière.

• Pension de ménage

Uniquement pour ceux qui sont mariés et dont le conjoint n’a pas ou peu de revenus propres, la pension de retraite est relevée à une pension de ménage. Dans tous les autres cas, chaque partenaire perçoit sa propre pension d’isolé.

• Pension minimum         

Celui qui, sur la base de sa carrière, a une pension légale plus faible et qui a travaillé au moins 30 ans peut voir sa pension légale majorée jusqu’à la pension légale minimum.

• Pension maximum

Plus votre rémunération est élevée durant votre carrière et plus votre pension sera élevée… Jusqu’à un certain point. Car la rémunération prise en compte pour le calcul de la pension est plafonnée.

• Pension de survie/de veuf

Uniquement si le couple est marié, le conjoint survivant d'un salarié ou d'un indépendant (et d'un fonctionnaire à certaines conditions) a droit à une pension de survie sur la base de la carrière ou de la pension du conjoint décédé.

• Pension de divorcé

L’ex d’un salarié ou d’un indépendant a droit à une pension de conjoint divorcé. Pour toutes les années qu’a duré le mariage, la pension de conjoint divorcé est calculée comme si l’ex travaillait lui-même et se constituait donc des droits à la pension. L'ex-conjoint sur la carrière duquel la pension est calculée n’y perd rien.

• GRAPA

Celui qui a 65 ans et qui ne perçoit pas de pension – ou une pension insuffisante – peut, après une enquête stricte sur ses moyens d’existence, demander la garantie de revenus aux personnes âgées (GRAPA) auprès de l’Office national des Pensions ou de l’administration communale.

L'ABC des carrières

• Carrière mixte

Si vous avez travaillé au cours de votre carrière comme salarié, indépendant et/ou fonctionnaire, on parle alors de " carrière mixte ".

• Carrière complète

Pour le calcul de la pension, on part du principe qu’une carrière complète compte 45 années.

• Fraction de carrière

Si vous n’avez pas une carrière complète de 45 années, vous ne toucherez qu’une partie de votre pension légale. Pour calculer cette partie, le nombre d’années de travail qui donnent droit à une pension est divisé par 45, à savoir le nombre d’années d’une carrière complète.

• Périodes assimilées

Certaines périodes au cours desquelles vous ne travaillez pas comptent aussi pour votre pension comme si vous travailliez, à condition que vous perceviez une allocation. Songez aux périodes de chômage, de maladie, d’invalidité, d’incapacité de travail, de congé de maternité, etc.

Résumé
  • L'accès à la pension légale ainsi que son montant sont fonction de l'âge, de la durée de la carrière et du statut.
  • Vous pouvez compléter votre pension légale grâce à la pension complémentaire, à l'épargne pension et/ou l'épargne à long terme et à l'épargne individuelle.
  • Il existe différents types de pension. Selon votre situation et les circonstances de la vie vous aurez droit à la pension de retraite, d'isolé, de ménage, de veuf/veuve, de divorcé, maximum, minimum. Ou à la GRAPA.
  • Une carrière n'est une autre. Elle peut être mixte, complète, comporter des périodes assimilées. Si vous n'avez pas une carrière complète (45 années) vous ne toucherez qu'une partie de la pension légale, en fonction de votre fraction de carrière

Lire aussi

Messages sponsorisés