Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Travaillez toujours à temps plein

À terme, une carrière à temps partiel entraîne toujours une pension moindre qu’un travail à temps plein. Même si vous gagnez autant qu’un collègue qui travaille à temps plein. Quelles sont concrètement les conséquences du travail à temps partiel sur votre pension ?
©Shutterstock
Une pension plus faible

Le montant de la pension dépend de votre rémunération: une rémunération plus faible du fait d’un travail à temps partiel constitue donc moins de droits de pension. Même si vous gagnez beaucoup, votre pension sera moindre. Explications. Lors du calcul de la pension de salarié, la rémunération est plafonnée : à 55.657,47 euros pour 2017. Dès lors, même si vous gagnez plus, l’administration ne retiendra que ce plafond dans le calcul de votre pension et non pas votre rémunération réelle. Pour un travailleur à temps partiel, ce plafond est réduit proportionnellement, en fonction du nombre d’heures prestées par rapport à un horaire à temps plein.

Exemple

Celui qui gagne plus de 55.657,47 euros dans un emploi à 4/5e temps se constituera des droits de pension sur une rémunération de 55.657,47 x 4 / 5 = 44.525,98 euros.

 

 

    La pension anticipée reportée 

    Vous devrez peut-être attendre pour prendre votre pension anticipée. Car pour y avoir droit, il faut avoir suffisamment d’années au compteur. Cette année, un travailleur ne peut partir anticipativement à la retraite que s’il a au moins 63 ans et 41 années de carrière. À partir de l’an prochain, il faudra même atteindre 42 années.

    Le hic, c’est qu’une année n’est prise en compte que si vous avez travaillé un nombre de jours suffisant.

    -         Pour les salariés, cela revient à un tiers d’un emploi à temps plein, soit l’équivalent de 104 jours

    -         Pour les fonctionnaires, cela correspond à un minimum de quatre mois complets.

    -         Les indépendants doivent avoir payé des cotisations sociales constitutives de pension pendant au moins deux trimestres en activité principale.

     

    La pension minimum menacée

    Pour avoir droit à une pension minimum, il faut avoir suffisamment travaillé. Une pension minimum est accordée aux personnes dont la pension est trop faible en comparaison avec leur carrière: elle est dans ce cas complétée d’un supplément. Une des conditions pour y avoir droit est d’avoir travaillé pendant au moins 30 années comme salarié ou indépendant, avec un minimum de 208 jours à temps plein (critère strict) ou 156 jours à temps plein (critère souple) pour chacune des années civiles. Les fonctionnaires doivent avoir au moins 20 années de service et être encore en service au moment où ils partent à la retraite, sauf dans le cas d’une pension pour cause d’incapacité physique. En outre, les prestations doivent constituer au moins 50% d’une fonction à temps plein.

     

    Publicité
    Publicité
    Publicité

    Messages sponsorisés

    Messages sponsorisés