Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Héritez-vous au décès d'un membre éloigné de votre famille?

En tant que (grand)-oncle, (grand)-tante, cousin ou cousine d'un défunt, vous avez droit à une part de l'héritage en l'absence de famille plus proche.
©Filip Ysenbaert

Lorsqu'un membre éloigné de votre famille décède, vous n'avez droit à une part de son héritage que s'il n'avait pas de descendant, de conjoint, de frère ou de sœur, de neveu ou de nièce, ni d’ascendant.

Il s’agit dans ce cas des collatéraux : oncles et/ou tantes, cousins ou cousines, grands-oncles et/ou grands-tantes.

En vertu de la règle de la fente, la moitié de l’héritage revient aux collatéraux de la branche maternelle, l’autre à ceux de la branche paternelle.

Dans chaque branche, le parent le plus proche exclut le plus éloigné et les collatéraux se partagent par tête.

En l’absence de collatéraux dans une branche, toute la succession revient à l’autre branche.

La loi limite l’héritage jusqu’au 4e degré. Les parents plus éloignés ne peuvent plus hériter, sauf en cas de substitution (lorsqu’une personne prend la place d’un héritier prédécédé).

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés