Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Maison héritée? Evitez la revente rapide!

Si vous héritez d'une maison et que vous la revendez rapidement avec une plus-value, méfiez-vous des droits de succession complémentaires.
Publicité

(mon argent) - Lorsque vous héritez d'un bien immobilier, vous devez vous acquitter des droits de succession sur sa valeur vénale. Si vous décidez de revendre le bien peu après, et que vous réalisez une plus-value, vous devrez également payer des droits de succession sur cette plus-value. Prenez garde, car le receveur est habilité à revenir sur l'estimation du bien pendant deux ans à compter du dépôt de la déclaration.

Pas 17.625 euros...

Si vous héritez une maison et que vous la revendez dans les deux ans suivant le décès avec une plus-value, vous pourriez avoir une mauvaise surprise et devoir payer des frais de succession complémentaires. Prenons un exemple concret:

Imaginez que votre mère décède. Vous êtes le seul héritier, et tout ce qu'elle vous lègue est sa maison (en Wallonie). Dans la déclaration, vous estimez la valeur de cette maison à 200.000 euros. Les droits de succession sont progressifs et s’élèvent, dans le cas d’une succession en ligne directe, à:

  • 3% sur la première tranche de 12.500 euros;
  • 4% sur la tranche de 12.500 à 25.000 euros;
  • et 30% sur tout ce qui excède les 500.000 euros.

Vous devrez donc payer 17.625 euros au titre de droits de succession.

... mais bien 42.000 euros 

Un an et demi plus tard, vous revendez la maison pour 300.000 euros. Vous devrez alors payer des droits de succession complémentaires sur la plus-value de 100.000 euros. Le receveur est en effet habilité à revenir sur l’estimation pendant deux ans à compter du dépôt de la déclaration. Les droits de succession complémentaires s’élèvent à:

  • 18% de 50.000 = 9.000 euros
  • 24% de 50.000 = 12.000 euros = 21.000 euros

De plus, vous risquez une amende pour insuffisance. En principe, elle est égale à une fois les droits de succession complémentaires. Au total, vous devrez donc débourser 42.000 euros. Cela représente déjà le double des droits de succession complémentaires.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés