mon argent

Une personne sur quatre modifie au moins une fois son testament

620.000 Belges encore en vie ont au moins un testament enregistré au Registre central des testaments. ©Shutterstock

620.000 Belges ont consigné par voie testamentaire la manière dont ils souhaitent répartir leur patrimoine parmi leurs héritiers. 25% d’entre eux ont déjà modifié une fois leur testament.

Un testament permet de consigner noir sur blanc la manière dont votre patrimoine sera réparti le jour où vous quitterez ce monde. Cette démarche n’est pas obligatoire. En l’absence de testament, votre patrimoine sera réparti selon les lois en vigueur. Un testament vous permet de vous en écarter.

Les chiffres que nous avons obtenus auprès de la Fédération du notariat belge révèlent que le Registre central des testaments (RCT) compte 1,4 million de testaments enregistrés. "Pour 1 million d’entre eux, le testateur est encore en vie", explique-t-on à la Fédération du Notariat. Les données contenues dans les testaments sont conservées pendant 30 ans après le décès du testataire.

"Nous ne connaissons pas en réalité le nombre de personnes ayant rédigé un testament en privé et qui le conservent sous le matelas."
Carol Bohyn
Notaire

Cela ne signifie pas que 1 million de Belges en vie disposent d’un testament. Il est en effet parfaitement possible qu’une personne ait enregistré plusieurs testaments dans le RCT. Un des atouts importants d’un testament, c’est qu’il est possible de le modifier à tout moment. Si le testateur change d’avis – par exemple parce qu’il a accumulé de nouveaux capitaux ou suite à des changements dans ses relations familiales – il peut rédiger un nouveau testament. Vu qu’il s’agit d’un document unilatéral, les héritiers ne doivent pas en être informés, contrairement par exemple à un pacte successoral, dont chaque modification exige l’accord des héritiers.

620.000
Belges
620.000 Belges ont consigné par voie testamentaire la manière dont ils souhaitent répartir leur patrimoine parmi leurs héritiers.

Au total, 620.000 Belges encore en vie ont au moins un testament enregistré au RCT, ce qui représente 7% des 8,8 millions de Belges adultes (chiffres 2019 du SPF Economie). Les mineurs d’âge ne peuvent rédiger un testament.

L’analyse des chiffres de la Fédération des notaires indique que 140.000 Belges – soit près de 25% – ont déjà modifié leur testament au moins une fois. Parmi eux, près de 5.500 compatriotes disposent de 5 testaments ou plus enregistrés à leur nom. Une seule personne en compte même 56.

Popularité 

©Mediafin

Le RCT ne reprend que les testaments établis devant un notaire en Belgique et les testaments olographes confiés ultérieurement à un notaire. "Nous ne connaissons pas en réalité le nombre de personnes ayant rédigé un testament en privé et qui le conservent sous le matelas", explique le notaire Carol Bohyn. Il est impossible de connaître le nombre de testaments actuellement en circulation en Belgique. 

Au cours des 40 dernières années, il n’était pas courant de rédiger un testament. Mais pour la seule année 2019, 66.512 Belges ont fait enregistrer leur testament au RCT. Cette popularité soudaine s’explique entre autres par le nouveau droit successoral entré en vigueur fin 2018 et qui accorde aux Belges une plus grande liberté dans la répartition de leur patrimoine.

Discrétion assurée

"Un testament est un instantané. À chaque étape de sa vie – l’achat d’une maison, la naissance d’un enfant, un divorce, etc. – il est important de vérifier si un testament est toujours adapté. De nombreuses personnes viennent nous poser la question lorsqu’un changement important se produit dans leur vie. Nous conseillons de revoir un testament tous les cinq ou dix ans. Car les lois peuvent aussi changer", ajoute Carol Bohyn. 

Le RCT ne reprend que l’identité de la personne qui a rédigé le testament, le nom du notaire qui l’a établi et la date à laquelle l’acte a été rédigé ou remis à un notaire. L’existence ainsi que le contenu du testament ne sont jamais divulgués avant le décès du testateur. "La discrétion est totalement assurée", souligne la Fédération des Notaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect