Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Vous héritez de 300.000 euros, qu'en faites-vous?

Placer son argent dans l'immobilier reste la norme en Belgique, lorsque l'on hérite d'une belle somme.

En cas d'héritage important (300.000 euros), le Belge consacrerait une large partie de celui-ci (42,6%) à un investissement dans l'immobilier, selon une étude menée pour Beobank¹. A l'inverse, seuls 11,6% du montant seraient investis. Pour le reste, il serait réparti comme suit:

· en épargne (20%)
· en achats divers (13,2%)
·  en legs (9,2%)

♦ Et vous, avez-vous une planification successorale? 80% des Belges n'en ont pas. Plus d'info ici.

Hors héritage, 58% des Belges disent ne pas du tout être actifs sur le marché des investissements. Chez les moins de 35 ans, la proportion atteint même 74%. L'âge n'est pas la seule variable, rapporte Beobank.

"En comparaison avec les titulaires d'un diplôme de l'enseignement supérieur, les personnes sans diplôme sont aussi plus nombreuses à dire qu'elles n'investissent pas (62% contre 51%)."

Les formes de placement les plus populaires sont les fonds de placement (24%), les assurances placement (19%) et les actions (18%). Environ un Belge sur dix possède des obligations.

 

1. Selon l'étude menée par iVox auprès d'un échantillon de 1.000 personnes

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés