mon argent

10 métiers pour la prochaine décennie

Le marché du travail est marqué par l'émergence de fonctions entièrement nouvelles et par l'évolution des fonctions plus traditionnelles. Quels sont ces jobs de demain? Quelle rémunération offrent-ils?

(mon argent) – Le monde évolue chaque jour. Il est "même bouleversé sur tous les plans: économique, écologique et social", constate Michael Page, entreprise spécialisée dans le recrutement de cadres de haut niveau. "Les entreprises doivent donc inventer ou réinventer de nouvelles manières de travailler".

Mais quels sont ces métiers d’un genre nouveau? Quelles formations et compétences sont nécessaires? Dans son "Guide des nouveaux métiers 2010", Michael Page répond à ces questions tout en spécifiant les rémunérations annuelles afférentes à ces nouveaux jobs. Ces chiffres peuvent fortement évoluer selon les années d’expériences du candidat. En voici un aperçu:

1. Community manager

Vu l’évolution permanente d’internet et des médias sociaux, les entreprises ont besoin d’un profil chargé d’assurer la promotion de la marque et de ses produits via des plateformes telles que Facebook, Youtube, Twitter, etc. De bonnes capacités rédactionnelles et une maîtrise des outils marketing web 2.0 sont requises. De 30.000 à 65.000 euros.

2. Chargé d’affaires en restructuration de dette

Le "debt restructuring consiste à restructurer tout ou partie du passif de l’entreprise en difficulté afin de renégocier auprès des différents créanciers des conditions de remboursement permettant la survie", explique Michael Page. Crise oblige, ce métier a le vent en poupe. Des profils universitaires, calés en finance et ayant des connaissances sur les cycles économiques sont recherchés. De 80.000 à 100.000 euros.

3. Responsable achats en développement durable

L’écologie est un enjeu incontournable pour les entreprises. Ce responsable doit donc (faire) adopter de nouveaux critères de décisions et des comportements parfois en totale contradiction avec les "réflexes historiques de l’entreprise". Ingénieur commercial? Un troisième cycle en achat et/ou en développement durable ne sera pas superflu. De 50.000 à 80.000 euros.

4. Fundraiser

Les associations, les ONG ou la culture (à travers le mécénat) sont à la recherche d’un responsable de la collecte de fonds. Titulaire d'un diplôme de l'enseignement supérieur de type Sciences-Po ou Ecole de Commerce, il doit maîtriser le marketing direct et la communication. En outre, il doit être en mesure de se construire un réseau de personnes influentes. De 30.000 à 65.000 euros.

5. Responsable e-business

De nombreuses entreprises, dont celle des secteurs voyage-tourisme, bancassurance et distribution voient leurs activités basculer sur le net. Ce responsable doit piloter les ventes réalisées en ligne. Des formations en commerce et marketing sont requises. De 30.000 à 120.000 euros.

6. Responsable normes et doctrines comptable

Plus les groupes cotés sont grands, plus ils ont de filiales et entités à consolider. L’internationalisation de l’activité des entreprises complique encore davantage la comptabilité et nécessite donc un expert-comptable ayant une solide expérience en audit international. De 80.000 à 140.000 euros.

7. Responsable de la diversité

Fonction émergente, elle concerne essentiellement les grosses structures. Elle interviendra par exemple dans le pilotage de formations sur la diversité et le développement de programmes internes visant à prévenir la discrimination. Ce poste est destiné à des diplômés de l'enseignement supérieur disposant de quelques années d’expérience en ressources humaines. De 45.000 à 75.000 euros.

8. Responsable gouvernance Internet

Des sociétés cotées en Bourse ou dont l'image doit être scrupuleusement préservée ont besoin d’une personne en charge d’une veille active et de la mise en place d’un système de prévention ou d’alerte sur le web. Plusieurs formations d’écoles supérieures sont possibles pour ce poste mais les années d’expériences sur le web primeront. De 60.000 à 75.000 euros.

9. Trésorier

"La dégradation violente de l’activité des entreprises avec comme conséquence une trésorerie détériorée, un allongement des délais de paiement et une frilosité des banques à financer les entreprises, a considérablement renforcé le poids des Trésoriers", constate Michael Page. Ce job est essentiellement destiné aux cursus de gestion (ingénieur ou non) ou à des profils comptables. De 50.000 à 180.000 euros.

10. Expert bilan carbone

Vu le renforcement constant des normes environnementales, ce métier est appelé à connaître un véritable boom. Cet expert aura pour mission principale "de proposer des solutions concrètes pour la maîtrise des dépenses énergétiques et la réduction des émissions de gaz à effet de serre". Tout ingénieur pourra prétendre à ce poste à condition de disposer d’une spécialisation en environnement, en énergétique ou en thermique. De 35.000 à 50.000 euros.

15 emplois de rêve pour l’avenir

Quelles professions vos enfants ou petits-enfants exerceront-ils dans 20 ans? Chirurgiens de la mémoire, guides spatiaux, avocats virtuels? Voici les résultats d’une enquête de futurologie sur les nouveaux emplois de demain.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect