Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

5 astuces pour oublier (un peu) votre travail

Gsm professionnels, smartphones dotés d’une technologie ‘push mail’, ordinateurs portables… L’employé moderne reste en permanence suspendu au travail. Gare à l’aliénation.

(mon argent) - D’après une enquête menée par BusinessCompleet, un site néerlandais destiné aux entrepreneurs, 60% des patrons s’attendent à ce que leur personnel soit disponible en dehors des heures de bureau. La multiplication des gsm, des smartphones et des ordinateurs portables mis à disposition par l’employeur n’est d’ailleurs pas un hasard.

Ces TIC (Technologie de l’Information et de la Communication) facilitent davantage l’intrusion du travail dans la sphère privée d’un employé. Il peut être joint à tout moment. De plus, il est en permanence relié à ses mails professionnels et la tentation est grande d’y jeter de temps à autre un petit coup d’œil en soirée ou le week-end, voire même en vacances.

Disponible en permanence?

Pour autant, un employé n’a aucune obligation d’être disponible en dehors des heures de bureau. "Un employeur ne peut d’ailleurs pas l’exiger", précise Marc Vandeleene, PR & Communication Manager chez Manpower. "Cependant, concède-t-il, cela dépend des fonctions et du type de responsabilités". En effet, un employé ayant une fonction dirigeante dans l’entreprise doit en principe faire preuve d’une flexibilité plus accrue et se rendre davantage disponible en dehors des heures contractuelles.

Mais "disponible ne doit pas non plus être synonyme de workholic", renchérit Marc Vandeleene. "Il faut du bon sens et des limites tout en restant souple en cas de réel besoin. On peut par exemple dépanner en cas d’urgence et poursuivre le traitement d’une demande particulière le lendemain. Avoir une communication ouverte avec son supérieur ou ses collègues est en tous cas nécessaire pour anticiper toute dérive".

Comment jaugez-vous votre disponibilité vis-à-vis de votre employeur?

Participer à notre sondage ci-contre ---------------------------------------------------------------------->

Frontière floue

Ne remettez pas
tout au lendemain
10 conseils

Autre constat: la frontière entre la vie professionnelle et la vie privée est de plus en plus floue. "Le travail arrive à la maison et la maison au travail. Les gens passent du temps à leur domicile pour travailler mais ils surfent également sur le net pour des raisons personnelles durant leurs heures de travail", ajoute l’expert de Manpower. La flexibilité doit donc venir de l’employé et de l’employeur.

D’ailleurs d’après une autre enquête menée cette fois-ci par un site français, PopCap Games, surfer sur Internet au travail augmente la productivité des employés. L’explication donnée est très simple: "En ayant accès au web, l’employé est plus détendu, son lieu de travail lui apparaît agréable et il est tout simplement plus efficace".

Attention à l’aliénation

Eviter le
burn-out
10 conseils

A trop mêler vie privée et professionnelle, tout travailleur risque un jour ou l’autre de basculer dans un état de burn-out. Et s’il n’atteint pas ce stade, il vivra d’intenses périodes de stress car les problèmes du bureau s’inviteront en permanence à la maison. Or, il est essentiel de s’aménager des périodes de temps strictement réservées à la sphère privée. C’est nécessaire pour recharger ses batteries. Voici quelques conseils pour déconnecter.

1. Imposez-vous de ne plus consulter vos mails après 18h30, sauf bien sûr si vous attendez un message urgent. Ce genre de situation doit rester exceptionnel. D’ailleurs, en France, cela ne vaut même plus la peine de consulter votre messagerie à cette heure là. "Certaines entreprises ou administrations commencent à prendre la mesure du problème. Et instaurent des chartes limitant les envois d'e-mails et les appels en dehors des heures officielles de travail", précise un article d’Eco89. Pourquoi ne pas soumettre cette idée dans votre propre entreprise? "Les RH peuvent également donner des règles de conduite pour promouvoir un bon équilibre entre la vie professionnelle et la vie privée au sein des entreprises", indique Marc Vandeleene.

2. Aménagez-vous un horaire différent en commençant par exemple votre journée plus tôt. Si vous avez un gros dossier à traiter, ne le ramenez pas chez vous. Arrivez relativement tôt au bureau, voire plus d’une heure avant vos collègues. Vous serez au calme et votre concentration sera maximum.

3. Dans la mesure du possible, efforcez-vous d’éteindre votre GSM professionnel passé 19h. Néanmoins, vous pouvez donner votre numéro privé à votre supérieur. De cette manière, il pourra toujours vous contacter en cas d’extrême urgence. Ainsi, personne d’autre ne vous dérangera pour des questions sans urgence ou sans grande importance. Au besoin, vos collègues passeront de toute façon via votre supérieur.

4. Si vous êtes hyperactif et si vous avez besoin d’activité en permanence, ne mettez pas toute cette énergie dans votre travail. Tout ou tard une lassitude professionnelle risque d’apparaître. Si vous avez un réel besoin constant de dépassez vos limites, faites de la compétition ou fixez vous des objectifs sportifs comme courir un marathon. Vous devez pouvoir vous réalisez dans votre vie professionnelle mais aussi dans votre vie privée.

5. Enfin, tout est question d’organisation. "Pour ne pas être trop dérangé chez soi ou pour éviter de devoir travailler depuis la maison, il faut essayer d’anticiper les demandes et les situations", conseille l’expert. Vous pouvez également repenser votre méthode de travail. Ce temps gagné vous évitera de devoir constamment ramener votre vie professionnelle chez vous. Pour vous y aider, voici quelques derniers conseils.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés