Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

8 conseils pour être à l'aise avec un patron plus jeune

Davantage de travailleurs de plus de 50 ans doivent rendre des comptes à un supérieur nettement moins âgé qu’eux. Une situation pas toujours évidente à gérer. Comment rendre cette relation agréable pour tous?
A 23 ans, Mark Zuckerberg, fondateur et PDG de Facebook, devenait le plus jeune milliardaire de la planète.

(mon argent/usnews) – D’après un sondage réalisé par SD Worx, environ 80% des patrons des PME belges sont prêts à garder les travailleurs jusqu’à l’âge de 65 ans. En effet, leur expérience, leur attitude au travail et leur mentalité apporte sans conteste une véritable plus-value aux entreprises. Toutefois, 40% de ces employeurs posent des conditions : ces employés plus âgés doivent être motivés, rester en bonne santé et être en mesure de suivre le rythme de travail.

Selon une autre étude, menée cette fois aux Etats-Unis par CareerBuilder, 53% des salariés âgés de 45 et plus déclarent avoir un patron plus jeune. C’est également le cas pour 69% des travailleurs de 55 ans et plus. Environ 7% des 45-54 ans et 5% des 55 ans et plus, ont en outre indiqué avoir un réel malaise à travailler pour une personne plus jeune. Voici quelques-unes de leurs raisons :

  • Les patrons plus jeunes agissent comme s’ils en savaient plus que les autres
  • Ils se comportent comme s’ils étaient nommés de plein droit
  • Ils ne savent pas manager et ne donnent pas suffisamment de directives
  • Ils favorisent davantage les jeunes salariés

Si vous ressentez vous aussi un malaise ou si vous avez tout simplement envie d’entretenir une bonne relation avec votre patron, aidez-vous de ces quelques conseils.

  1. Ne ruminez pas sur votre carrière: certaines personnes ont tendance à associer une telle nomination avec des opportunités de carrière manquées. Ne prenez pas cette nomination comme un échec personnel regardez la situation objectivement.
  2. Reconnaissez leur compétence: ne vous focalisez par sur des techniques de management utilisées depuis toujours en remettant en doute les décisions prises par votre boss. Un patron plus jeune peut apporter des idées fraîches et une nouvelle approche business à l’entreprise. Par conséquent, ne soyez pas un frein à l’innovation mais partagez votre expérience quand cela s’avère nécessaire. Comme l’indique l’étude de SD Worx, l’apport de cette expérience peut être un réel plus pour eux.
  3. Ne devenez pas une figure paternelle (ou maternelle): autrement dit, ne comparez pas votre patron à vos enfants (s’ils sont déjà adultes bien entendu) pour leur conseiller quelque chose. N’essayez pas non plus de lui donner des conseils en commençant par " moi, à votre âge … ". Vous n’êtes pas son père ou sa mère.
  4. N’adoptez pas une attitude supérieure : si votre boss commet une erreur, évitez de le faire remarquer tout haut. Prenez le temps d’en parler subtilement avec lui en tête-à-tête. Il pourra ainsi réellement tirer parti de votre expérience. Lire aussi: "5 phrases à bannir face à votre patron".
  5. N’entrez pas en compétition avec lui: si votre patron feint d’en savoir plus que vous, même si vous avez 20 années d’expérience en plus, ce n’est pas une raison pour devenir un monsieur ou une madame " je sais tout et j’ai tout vécu ". Bien entendu, vous en savez sûrement plus, mais ce n’est pas une raison pour remettre systématiquement en doute ses paroles ou ses décisions.
  6. Restez-vous-même: vous n’avez rien à prouver. Vous êtes toujours dans la boîte aujourd’hui car vous êtes apprécié pour vos compétences et votre expérience. Cela ne sert donc à rien de changer votre look ou votre manière de vous exprimer afin de paraître plus jeune. Lire aussi: "Avez-vous un look à succès?".
  7. Tenez-vous à jour dans l’usage des nouvelles technologies: c’est bien connu, " on n’arrête plus le progrès ". Ainsi, ne soyez pas réticent à l’utilisation de nouveaux canaux de communication. C’est aussi l’occasion pour vous de faire preuve de flexibilité. Un jeune patron préfère généralement avoir recours aux e-mails pour communiquer avec son équipe, vous aurez donc moins de conversations en face-to-face.  Lire à ce propos: "Comment choisir le bon smartphone?"
  8. Formez-vous en permanence: l’usage des nouvelles technologies ou d’un nouveau système d’exploitation dans votre entreprise passe par des formations. Même si vous avez déjà 20 années de travail derrière vous, ne l’oubliez pas: personne n’a jamais fini de se former. Profitez en outre de cette occasion pour démontrer toute votre motivation au travail. Une nécessité dans un marché du travail de plus en plus précaire. Lire par ailleurs: "Les 10 qualités d’un bon employé"
Plus de 50 ans: comment décrocher un nouveau job ?

En 2008, le taux d’emploi de la tranche d’âge des 55-64 ans était de 34,5% selon les chiffres disponibles auprès du SPF Economie. Mais depuis la crise est passée par là et ce groupe serait davantage touché par la progression du chômage. Mais heureusement, les plus de 50 ans ne sont pas dénoués d’atouts. A eux de les mettre en avant s’ils veulent décrocher un nouvel emploi. Lisez notre article.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés