À défaut d'augmentation, négociez un "vrai" jour de télétravail

©Photo News

Afin d'améliorer leur productivité et leur bien-être, Belgacom vient d'étendre le télétravail à la moitié de son personnel. Attention, il y a travail à domicile et télétravail. Explications.

Le nombre d’employés de Belgacom qui peuvent travailler depuis la maison devrait passer cette année de 4.700 à 7.000, soit la moitié de l’effectif de l’entreprise publique. L’expérience du télétravail est très concluante, selon le service du personnel: 70% des chefs de service constatent une hausse de la productivité et 91% des employés voient une amélioration de leur bien-être.

L’idée est donc d’aller plus loin. Non seulement en augmentant le nombre de personnes concernées par le télétravail mais aussi en augmentant le nombre de journées pretées à domicile. On parle carrément de deux journées complètes par semaine, contre quelques jours par mois en moyenne actuellement.

Le développement du télétravail doit permettre à Belgacom de réduire la surface de bureaux, ainsi que l’impact financier et écologique des déplacements. L’an dernier, l’entreprise a ainsi épargné 26.000 litres de carburant et l’équivalent de 70 tonnes de CO2. Cette année, elle table sur une économie de 120.000 litres de carburant et 322 tonnes de CO2.

Convention obligatoire

Tant pour l'employeur que pour l'employé, le télétravail présente donc de nombreux avantages. Mais attention, le droit du travail distingue trois formules différentes pour les heures prestées à la maison: le travail occasionnel à domicile, le travail à domicile et le télétravail.

Le premier n’est pas organisé par la loi tandis que le travail à domicile ne fait pas appel à la technologie informatique; il est régi par un texte de 1978.

Beaucoup plus récent, le télétravail est un travail à domicile régulier, exploitant l’informatique. Il fait donc l’objet d’une convention collective distincte, la CCT 85. Celle-ci répertorie les mesures dont l’employeur et le salarié doivent convenir. L’employeur est tenu de faire signer par chaque télétravailleur une convention individuelle exposant les modalités retenues. Dans la pratique, ces précautions légales sont souvent négligées.

Par conséquent, si vous négociez une journée de télétravail par semaine, celle-ci doit donc faire l’objet d’un contrat de travail en bonne et due forme, qui décrit les dispositions convenues dont notamment le lieu et les heures choisis pour exécuter le travail.

En fait, il s'agit d'une protection. En effet, si vous vous blessez sur le lieu défini pendant les heures indiqués dans votre contrat de télétravail, vous entrez dans le cadre d'un accident de travail.

Quid des coûts?

Travailler à domicile occasionne forcément des coûts supplémentaires: électricité, téléphone, papier, encore pour l’imprimante, matériel de bureau, etc. Si vous faites du télétravail, votre employeur est tenu de vous fournir l’aide, le matériel et les équipements nécessaires à la bonne réalisation de vos tâches.

Le contrat de travail doit clairement prévoir le remboursement de vos frais. Dans le cas contraire, "un dédommagement forfaitaire de 10% du salaire brut s’appliquera, sauf si le travailleur peut prouver que ses frais réels sont plus élevés", d'après un spécialiste en RH de SD Worx. 

3 conseils pour travailler efficacement

1. Discipline: réservez-vous un espace de travail spécifique afin de ne pas vous laisser distraire, par exemple, par vos tâches ménagères. Exigez aussi de la discipline de la part de votre famille et de vos amis pour qu'ils respectent vos heures de travail. Soyez clair à ce sujet. Les visites inattendues grignotent votre temps de travail et vous perdrez le bénéfice d’avoir pu éviter de vous déplacer pour gagner du temps.

2. Planning: travailler non-stop n’est pas une méthode efficace. En outre, travailler à la maison n’est pas synonyme d’heures supplémentaires. Entretenez votre productivité en faisant régulièrement des pauses et arrêtez-vous pour déjuener. Les enquêtes démontrent qu’un travailleur qui applique cette règle, est en moyenne 16% plus productif.

3. Tempo & communication: à distance, les contacts avec vos collègues sont encore plus importants. Tenez-les au courant de vos activités. Mais ne sombrez pas dans la paranoïa en relevant votre courriel toutes les 5 minutes par crainte d’être contrôlé par votre patron ou vos collègues. La confiance se construit en étant transparent quant aux tâches que vous avez accomplies et celles dont vous devez encore vous acquitter. Cependant, essayez de suivre le même rythme de travail qu’au bureau en vous alignant sur l’emploi du temps de vos collègues.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content