mon argent

Fraîchement diplômé: quel salaire pouvez-vous espérer?

©iStock

Vous voilà fraîchement diplômé. A quel salaire pouvez-vous vous attendre, selon (le niveau de) votre diplôme, que vous soyez ouvrier ou employé... et même, hélas, un homme ou une femme?

Chaque été, le marché du travail voit déferler un contingent de jeunes fraîchement diplômés. Mais à quel salaire peuvent-ils prétendre? Le (niveau du) diplôme est prépondérant à cet égard, souligne Acerta qui a analysé des données de plus de 40.000 employeurs concernant les travailleurs de 25 ans qui sont en poste depuis moins d’un an.

En 2016, le salaire annuel brut moyen de base d’un travailleur débutant s’élevait à 26.337 euros, soit un salaire mensuel brut de 2.195 euros.

Le jeune qui dispose d’un diplôme du secondaire inférieur devra se contenter de moins de 1.830 euros, soit 16% de moins que la moyenne.

En revanche, le titulaire d’un diplôme universitaire gagnera 2.426 euros, soit 10% de plus que la moyenne.

Enfin, ceux qui ont un diplôme de niveau supérieur non universitaire et qui débutent leur carrière dans le non-marchand ont un meilleur salaire que ceux qui décrochent un emploi dans le secteur marchand.

"Pas mal d'emplois techniques sont en pénurie. Les travailleurs fraîchement diplômés ayant une formation spécifique et spécialisée sont plus demandés qu’un énième diplômé en marketing. Ils sont donc tout de suite mieux payés."
Benoît Caufriez
Directeur d'Acerta consult

L'ouvrier qualifié, le mieux payé

La demande en ouvriers (qualifiés surtout) est particulièrement forte. En début de carrière, un ouvrier débutant disposant d’un diplôme du secondaire supérieur ou d’un bachelier professionnel gagne ainsi environ 20% de plus qu’un employé débutant avec un même niveau d’études!

"Pas mal d’emplois techniques sont des professions en pénurie. Les travailleurs fraîchement diplômés ayant une formation spécifique et spécialisée sont dès lors plus demandés qu’un énième diplômé en marketing. Ils sont donc tout de suite mieux payés", explique Benoît Caufriez, directeur d’Acerta Consult.

Le spécialiste précise toutefois que "le salaire ne constitue qu’un élément du package salarial, pour les débutants aussi. Il est souvent complété par d’autres éléments comme les chèques-repas, la prime de fin d’année, etc. Les employeurs appliquent parfois aussi un package salarial flexible dans le cadre duquel le travailleur peut effectuer des choix individuels. Un débutant ferait mieux de prendre tous les éléments en compte quand il choisit un nouvel employeur, et pas uniquement le salaire de base."

Inégalité homme-femme dès le départ

Autre élément interpellant, en moyenne, les femmes gagnent moins que les hommes dès le départ. C’est chez les ouvriers que l’écart est le plus élevé : les femmes qui débutent sous ce statut gagnent près de 10% de moins.

10%
10%
C'est chez les ouvriers débutants que l'écart salarial hommes-femmes est le plus important. Il atteint 10%.

"Les femmes gagnent moins même à un niveau de formation identique", constate Benoît Caufrier. Selon lui, cela peut s’expliquer par le fait "qu’elles aient opté pour des formations moins demandées ou qu’elles choisissent des fonctions moins bien rémunérées.

Pour les débutants sous le statut d’employé, l’écart homme-femme est en tous points inférieur.

Et dans le non-marchand, les débutantes gagnent plus que leurs collègues masculins.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content