mon argent

Pourquoi certains n'ont pas reçu l'augmentation salariale promise en septembre?

©iStock

La moitié des travailleurs de la CP 200 n'a pas reçu l'augmentation salariale de 1,1% promise en septembre. Il faut savoir que, dans certains cas, l'augmentation n'est pas obligatoire. Explications.

La moitié (51,02%) des travailleurs de la commission paritaire 200 a reçu le mois dernier l'augmentation salariale de 1,1% prévue, selon les données recueillies par le groupe de services RH Acerta sur la base d’un échantillon de 35.000 travailleurs en service chez plus de 6.000 employeurs.

Si vous faites partie de l'autre moitié, celle qui n'a pas été augmentée, sachez que votre employeur n'a pas pour autant manqué à ses obligations.

Dans certaines situations, l'augmentation salariale n'est pas nécessaire en tant que telle car l'employeur peut décider de l'allouer sous une autre forme.
Acerta
Entreprise de services RH

Quand l'augmentation n'est-elle pas nécessaire?

Petit rappel des règles. Dans certaines situations, l'augmentation salariale n'est, en effet, pas nécessaire parce qu'elle a été accordée sous une autre forme, comme le rappelle le groupe RH Acerta par voie de communiquéC'est le cas:

  • Lorsque des employés reçoivent chaque année, à un autre moment, une augmentation salariale basée sur une évaluation "et que cette augmentation, étalée sur 2019 et 2020, est au moins équivalente à l’augmentation salariale de 1,1% à partir du 1er septembre".
  • Si l'employeur décide d’allouer l’augmentation salariale sous la forme d'une prime et lorsqu'il paie au-delà du barème. Dans ce cas, "l'employeur devra toutefois veiller à l’octroi d’une augmentation salariale récurrente de 1,1% à partir du 01/01/2021".
  • Si l'employeur choisit d'octroyer l’augmentation salariale convenue sous la forme d’un avantage équivalent comme, par exemple, des chèques-repas.

Surtout dans les grandes entreprises

Opter pour une prime est même obligatoire dans certains cas. Ainsi, "lorsqu'il existe déjà un plan de pension plus avantageux pour les ouvriers, les employés doivent recevoir une prime jusqu'au moment où, via des accords sectoriels, cette prime est convertie en plan de pension sectoriel équivalent à celui dont bénéficient les ouvriers", rappelle Annelies Baelus, Legal & Reward chez Acerta Consult.

Ce type de situation est surtout observé dans les plus petites entreprises. C'est la raison pour laquelle l'augmentation salariale du 1er septembre a surtout été pratiquée dans les plus grandes entreprises

Le groupe RH insiste sur "la nécessité d'une communication claire et correcte entre employeur et délégation syndicale ou entre employeur et employés"

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect