Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Bientôt une nouvelle forme de congé parental

De plus en plus de Belges décident de prendre un congé parental. Les nouvelles dispositions prises en la matière pourraient encore renforcer le succès de ce congé thématique.
©Marcel van den Bergh/Hollandse Hoogte

Le succès du congé parental se confirme d’année en année. Selon les derniers chiffres de novembre de l’Onem, 75.615 Belges ont opté pour cette formule. Par rapport à l’année dernière, c’est 4.434 travailleurs de plus.

L’augmentation est même plus forte chez les travailleurs de sexe masculin (+ 2.360) que de sexe féminin (+ 2.074). Le congé parental n’est plus un tabou pour les papas. Une étude d’Acerta avait démontré que le nombre de pères qui en a fait la demande a augmenté de 40% ces cinq dernières années. Le nombre de femmes en congé parental reste toujours plus élevé mais l’écart tend à se réduire.

©ipadgraph

Aujourd’hui, il est possible de prendre un congé parental à plein-temps, à mi-temps ou à 4/5e temps. La formule la plus plébiscitée par les travailleurs est le 4/5e temps. C’est celle avec laquelle les travailleurs perdent le moins sur le plan financier.

• Vous n'avez pas droit à un congé parental mais vous aimeriez néanmoins prendre un crédit temps? Quelles sont les possibilités? Lisez Comment réduire son temps de travail?

Un dixième-temps

Bientôt, le travailleur pourra également prendre un congé parental à un dixième-temps. Cela lui permettra donc de prendre un demi-jour de congé par semaine ou un jour toutes les deux semaines. Cette nouveauté pourrait encore accroître le succès de la formule.

Les partenaires sociaux soutiennent cette nouvelle modalité. Réunis au sein du Conseil national du travail, ils ont rendu un avis favorable sur la proposition de loi. Ils émettent toutefois quelques remarques. Ils estiment notamment que cette modalité de prise de congé parental doit être soumise à l’accord de l’employeur.

La deuxième remarque notoire des partenaires sociaux concerne les travailleurs qui cumulent deux emplois à temps partiel auprès de deux employeurs distincts. Ces travailleurs ne peuvent prétendre au congé parental alors qu’ils peuvent bénéficier d’autres crédit-temps. Cette différence de traitement ne se justifie pas d’après les partenaires sociaux, qui demandent qu’elle soit corrigée.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés