Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Calculez le montant de votre prime de fin d'année

La prime de fin d’année est toujours bienvenue pour regarnir le budget avant les fêtes. Mais y aurez-vous droit? Quel sera le montant de cette prime?
©Frank Muller/Hollandse Hoogte/Hollandse Hoogte

Communément appelée prime de Noël ou 13e mois, la prime de fin d’année est distribuée au mois de décembre aux 400.000 employés qui dépendent de la CP.218 (Commission Paritaire Nationale Auxiliaire pour Employés).

Quid des autres? Légalement, cette prime n’est ni obligatoire ni généralisée à l’ensemble des secteurs. Ce bonus doit donc être prévu dans une convention collective, une convention individuelle de travail ou un contrat individuel. Il peut aussi être fixé par l’usage. À défaut, ce droit n’existe pas.

En outre, les conditions d’octroi de la prime et son mode de calcul, varient d’un secteur à l’autre. Pour les employés de la CP.218, le calcul est relativement simple puisque la prime équivaut à la rémunération mensuelle (hors retenues). Dans d’autres secteurs, le montant est fixe et déterminé par une convention collective de travail (CCT). Enfin, dans certains cas, la prime correspond au salaire horaire de base d’un ouvrier, multiplié par un coefficient fixe.

Trois retenues

La prime de fin d’année est considérée comme une rémunération à part entière. Elle est donc soumise aux retenues classiques:

Les cotisations de sécurité sociale (13,07%).

Le précompte professionnel. Attention: "la prime de fin d’année est considérée comme une allocation exceptionnelle", explique de Securex. Elle est donc plus lourdement taxée que la rémunération ordinaire. "La retenue est déterminée par le montant de la rémunération annuelle brute normale, et elle ne peut être supérieure à 53,50%."

Une cotisation spéciale de sécurité sociale est également retenue. Elle varie en fonction du moment où la prime est versée. Si la prime est payée avant la rémunération ordinaire, la cotisation s’élève à 4,15 euros. Sinon, elle passe à 57,09 euros.

Exceptions

Attention, même pour les employés de la CP.218, la prime de fin d’année n’est pas automatique. Le travailleur qui donne sa démission n’y a pas droit, à moins d’avoir 6 mois d’ancienneté au sein de l’entreprise.

S’il a donné sa démission en juillet, il aura droit à 6/12 du montant normalement dû. La prime est donc payée au prorata des prestations fournies par l’employé au cours de l’année. Il en va de même pour les employés qui ont pris leur pension dans le courant de l’année.

Ne tablez donc pas trop vite sur un 13e mois. Renseignez-vous d’abord sur les conditions sectorielles et votre situation personnelle.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés