Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Des bonus salariaux plus élevés dans les prochains mois

Près d'un quart de responsables des ressources humaines s'attendent à ce que les bonus salariaux grimpent dans les 12 mois à venir. Mais bon nombre d'entre eux pensent également que les revenus vont stagner.
©ANP XTRA

Un quart des responsables des ressources humaines belges (26%) s’attendent à des bonus salariaux plus importants dans les 12 prochains mois, selon une étude du spécialiste RH, Robert Half. Les responsables RH sont plus optimistes que l’année dernière. À l’époque, ils étaient seulement 14% à prévoir une augmentation des bonus. La progression est donc assez marquée. Une majorité s’attend toutefois à des bonus inchangés (59%). Seuls 13% envisagent des bonus plus réduits et 15% pensent qu’il n’y aura pas du tout de bonus.

26 %
Un quart des responsables RH s’attendent à une augmentation des bonus salariaux dans les 12 prochains mois.

En matière de hausse de salaire, une grande majorité pense que les revenus vont stagner (78%). Mais environ un responsable RH sur cinq (22%) s’attend à une hausse au cours des 12 prochains mois. Ce chiffre est en légère diminution par rapport à 2015 (24%). Mais il marque une certaine confiance retrouvée puisqu’en 2014 et en 2013, seuls 16 et 14% s’attendaient à des augmentations de salaires.

Des augmentations de 5%

Les prévisions de hausses de salaires sont similaires dans les trois régions du pays: Bruxelles (21%), Flandre (22%) et Wallonie (22%). Les résultats par taille d’entreprise indiquent que les salaires devraient davantage augmenter dans les grandes entreprises (24% contre 20% dans les PME). L’augmentation moyenne attendue est également plus importante dans les grandes entreprises (4,35% contre 4,86% dans les PME).

"Dans le contexte d’une offre de talents toujours plus réduite dans certains secteurs comme les sciences, la technologie, la finance ou la comptabilité, les entreprises savent qu’une augmentation de salaires peut faire la différence pour conserver leurs meilleurs talents."
Frédérique Bruggeman
Managing director de Robert Half Belux.

D’après des chiffres récents du SPF Économie, en 2014, un employé à temps plein gagnait en moyenne 3.488 euros bruts par mois. En réalité, il existe des différences considérables selon les secteurs et les fonctions. Les cinq secteurs avec le salaire mensuel brut moyen le plus élevé sont: l’industrie pétrochimique, la recherche et le développement, l’industrie chimique, l’intermédiation financière, les auxiliaires financiers et d’assurances.

"Dans le contexte d’une offre de talents toujours plus réduite dans certains secteurs comme les sciences, la technologie, la finance ou la comptabilité, les entreprises savent qu’une augmentation de salaires peut faire la différence pour conserver leurs meilleurs talents. Elles ont compris toute l’importance des augmentations de salaire comme moyen de rétention des talents. D’autant que la plupart des employés ont conscience de leur valeur sur le marché. La mise en place d’une politique de rémunération conforme au marché est donc plus que jamais cruciale pour les entreprises", commente Frédérique Bruggeman, managing director de Robert Half Belux.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés