mon argent

Employés, votre salaire augmente ce 1er septembre

©Photo News

Si vous faites partie de la CP 200, votre salaire devrait augmenter de 1,1% à la rentrée. A moins que vous bénéficiez déjà, à titre individuel d'une augmentation salariale ou d'un avantage équivalent durant la période 2019-2020. Explications et rappels.

Les 450.000 employés de la CP 200 verront leurs salaires augmenter à partir du 1er septembre 2019. L’accord sectoriel du 1er juillet dernier prévoit en effet une augmentation de 1,1% des barèmes sectoriels du salaire minimum et du salaire mensuel brut réel.

De quelle CP dépendez-vous?

La commission paritaire dont relève votre employeur fait partie des mentions obligatoires sur votre fiche de paie.
La CP 200 est compétente pour les travailleurs dont l'occupation est de caractère principalement intellectuel et leurs employeurs, à savoir pour les travailleurs dont l'occupation est de caractère principalement intellectuel et qui ne relèvent pas d’une commission paritaire particulière, ni de la Commission paritaire auxiliaire pour le secteur non-marchand et pour leurs employeurs.

 


Déductions et conversions

Si l’augmentation est effective pour les employés payés au barème minimum, des déductions et conversions seront possibles pour les autres employés, indique la newsletter de LegalWorld. Qu’est-ce que cela signifie ?

Les employés qui bénéficient déjà, à titre individuel, d’une augmentation de salaire ou d’un avantage équivalent au cours de la période 2019-2020, selon les conditions propres de l’entreprise, n’ont pas droit à l’augmentation de 1,1%, selon les explications de LegalWorld.
La CCT prévoit donc l’imputation sur l’augmentation sectorielle de certaines sommes comme les primes uniques ou des augmentations salariales liées au système d’évaluation de l’entreprise.

Par contre, les augmentations salariales annuelles qui sont automatiquement accordées sur la base de l'expérience professionnelle et/ou de l'ancienneté, d’une indexation, ne seront pas imputées sur l’augmentation des salaires de 1,1 %.

L'employeur a également la possibilité de convertir l'augmentation salariale en un avantage équivalent en pouvoir d’achat, comme des chèques-repas, des écochèques, une assurance collective, etc.).

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect