Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

En retard ou absent à cause de la neige: quid de votre salaire?

Même si les chutes de neige ont été particulièrement fortes cette nuit, elles avaient été annoncées. Les travailleurs étaient donc censés les anticiper pour arriver à l’heure au travail.
©BELGA

Partira ou partira pas? La plupart des travailleurs se sont posé cette question ce matin en jetant un œil dehors. Mais malheureusement pour eux, la neige ou le gel ne sont pas un argument suffisant pour justifier un retard ou une absence au travail ce matin. "Les prévisions météo permettent en effet le plus souvent au travailleur d’anticiper ces conditions défavorables", explique Securex.

Selon ce principe, comme de fortes chutes de neige ont été annoncées, les travailleurs sont donc censés avoir pris toutes les mesures nécessaires pour arriver en heure et à temps au travail aujourd’hui, par exemple en partant plus tôt ou en prenant le train. Dans le cas contraire, ils n’auront pas droit à une rémunération garantie (voir encadré). 

Ceci dit, "il peut arriver que des grosses chutes de neige surprennent tout le monde, y compris les services météo et de déneigement", ajoute Securex. Et c’est le cas en matière de déneigement. Malgré les mesures prises par les services d’épandage, les routes étaient quasi impraticables ce matin. Vers 8h00, Touring recensait d’ailleurs 1.637 kilomètres de files sur l’ensemble du territoire belge, "ce qui constitue un record en la matière", d’après l’agence Belga.

"Dans un tel contexte, il n’est pas excessif de permettre aux travailleurs retardataires ou absent d’invoquer la force majeure". Ces travailleurs pourront pas conséquent exceptionnellement avoir droit au salaire garanti.

En outre, "si un salarié a le devoir d’essayer d’arriver (à temps) à son travail, il n’est pas pour autant tenu de prendre des risques excessifs", explique Thierry Evens, porte-parole de l’Union des Classes Moyennes (UCM). Concrètement, si sur le chemin du travail, un salarié a dû faire demi-tour ce matin à cause de routes impraticables, "il a une raison valable d’absence et garde même en principe le droit à son salaire."

D'ailleurs, d'après un coup de sonde effectué par le Syndicat Neutre pour Indépenant (SNI) auprès de ses membres, les entreprises n’ont pas l’intention de sanctionner leurs travailleurs pour les retards dus à la neige, "vu les efforts que la grande majorité des travailleurs ont fait pour se rendre au travail", indique le communiqué. "Les employeurs ne vont donc pas retirer une partie du salaire ou un demi-jour de congé. Ils préfèrent avoir le réflexe humain et ils optent pour une solution à l’amiable. La plupart demandent néanmoins que les travailleurs récupèrent les heures perdues à un autre moment, quand le temps sera meilleur qu’aujourd’hui.

En pratique

En cas d’absence, le salarié est tenu d’informer son employeur dans les meilleurs délais. "Et c’est au salarié de prouver, le cas échéant, qu’il s’agit d’un cas de force majeure. Si la météo s’améliore, il devra d’ailleurs se remettre en route", avertit Thierry Evens.

Salaire garanti

Selon certaines conditions, votre salaire est garanti même si vous êtes en retard ou absent au travail :

  1. vous devez être apte à travailler au moment où vous quittez votre domicile;
  2. vous devez vous rendre au travail dans vos conditions habituelles, c’est-à-dire, partir à l’heure habituelle, de votre domicile habituel et avec votre véhicule habituel;
  3. la cause de votre retard ou de votre absence doit être survenue sur le chemin de votre travail. Inutile, donc, d’accuser votre réveil matin défectueux pour justifier votre retard;
  4. cette cause doit être indépendante de votre volonté 

 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés